3862

CHRONIQUE PAR ...

69
Pablo
Cette chronique a été mise en ligne le 04 janvier 2010
Sa note : 12/20

LINE UP

-Ursula
(chant)

-John Keu
(chant+guitare)

-Jorma 22
(basse)

-Herald Flinck
(batterie)

TRACKLIST

1)No Ressurection
2)The Silencer
3)Ode for Old
4)Cut Below the Waist
5)The Pig
6)Enconomaniac
7)Maus
8)Dirt Bomb
9)The Leak
10)Agent Orange
11)Necessary Evil
12)Guerra
13)You Did Try
14)Let the God Do the Fighting
15)Corpocrazy
16)In Confidence
17)The Shit of the System
18)End of It All

DISCOGRAPHIE

C.I.A. (2009)

(2009) - death metal (thrash & grind) - Label : Anstalt Records



Pitbull Terrorist a le mérite d’énoncer clairement la couleur sur la nature de la musique pratiquée. Un disque intitulé sobrement C.I.A., qui signifie « Contraband International Audio » et non pas « Criminal In Uniform » comme tout bon fan de Sepultura l’aurait pensé. Mélangeant plusieurs nationalités mais étant visiblement français d’après le myspace du groupe, PTB pratique un death/thrash avec des petits morceaux de grind dedans. Le tout sapé d’un ton old-school qui ne gâche pas la musique.

Non autant commencer par là, ce qui la gâche c’est le côté linéaire du disque. Pas que l’album soit profondément ennuyeux certes, mais le tout est sans surprises. Le message de révolution internationale et de violence passé, on fait face à dix-huit morceaux qui se ressemblent quand même pas mal. Le tout est affaibli par un chant féminin parfois thrash à la limite du heavy hystérique (mais bon c’est censé être du death) et même lyrique sur "The Shit of the System" ! On préfèrera quand la dame chante guttural et qu’elle est accompagnée par son collègue également batteur. Passée cette mauvaise impression de départ on peut alors s’intéresser à ce qui fait que cet album est assez sympathique. Car il est clair que pour les fans de Napalm Death cet album est une aubaine. Aucune chanson n’excède deux minutes et le tout est sans ornements. C’est du direct et incisif à souhait. Ce qui donne alors des bons morceaux.

A commencer par le titre "Let the God Do the Fighting" qui affiche une certaine maîtrise technique (un solo de qualité) et son petit côté Sepultura période Morbid Visions/Schizophrenia appréciable. La production d’ensemble rend d’ailleurs service à la musique que pratique le quatuor. Sans être franchement massive, celle-ci fait son taff et ne rend pas les titres inaudibles. Parce que pour un genre aussi percutant on n’apprécie pas forcément les bruits de casseroles. À ce propos on aurait apprécié une grosse caisse mieux mixée sur "In Confidence" car trop compressée. D’un autre côté la production s’avère monstrueuse sur le dernier titre de l’album et clôture sur une bonne touche C.I.A. Un brin groovy, on pense un peu à Agressor (un groupe de death/thrash brésilien). Si l’on ajoute à l’ensemble une pochette pas laide pour un sou (similaire à Killed Or Be Killed de Biohazard) alors on obtient un album convenable.


C’est le mot qui convient en guise de conclusion. Non Pitbull Terrorist n’est pas bluffant d’originalité ni de monstruosité technique. À défaut d’avoir pondu une tuerie, le groupe offre quelques morceaux de qualité et arrive à ne pas ennuyer sans pour autant surprendre. Le ton résolument old-school n’apporte pas une touche méritant les applaudissements même si elle sert bien le message. Un album à écouter sans être trop demandeur.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1