3861

CHRONIQUE PAR ...

69
Pablo
Cette chronique a été mise en ligne le 04 janvier 2010
Sa note : 14/20

LINE UP

-Xav
(chant)

-JP
(guitare)

-Clem
(guitare)

-Franck
(basse)

-Sylvain
(batterie)

TRACKLIST

1)Inside Mr Nice Guy
2)2 PM
3)Tribute
4)1988
5)Anger Release
6)Born Toulouse, Live to Win
7)Backdraft
8)Quench My Thirst
9)The Day Envy Turned Friendship into Something Else
10)When I Shun the Mask
11)Bloodline
12)There for You
13)Just Me
14)Pull the Trigger
15)Hold a Grudge
16)Exciting News from the Daily Life
17)The Joker
18)Crash World (The Victim Story)
19)Dare
20)666

DISCOGRAPHIE


Seekers Of The Truth - 2 Decades Shunning Masks
(2009) - hardcore punk - Label : Independent



Seekers Of The Truth n’est pas un nouveau venu, puisqu’il écume la scène hardcore depuis près de 20 ans. Les Français avaient fait un stand-by de sept ans, pour revenir finalement en 2005 à la composition. Après une compilation regroupant les acteurs principaux de la scène hardcore française (Better At Making Enemies Than Friends) et un CD trois titres (Tinman), Seekers Of The Truth sort un nouvel album. 2 Decades Shunning Masks se veut un melting pot de tout ce que le groupe sait faire.

Et très sincèrement, le groupe a toujours la même pêche qu’à ses débuts et une intelligence de composition que deux décennies n’ont nullement altérée. Les guitares sont affutées même si on pourra reprocher quelques riffs simplistes. D’autre part le chant de Xav marque quelques faiblesses sur le chant rappé rapide sur "When I Sun the Mask". Tel que les gars de Seekers l’expliquent, c’est la volonté de mélanger les genres et le plaisir qui importent. Aussi il n’est pas étonnant de voir cohabiter hardcore old-school et new school ainsi que punk tout au long de l’album. Les premiers titres du disque rappellent le Biohazard d’Urban Discipline et State Of The World Address, tandis que le titre "When I Sun the Mask" rend hommage au punk hardcore style Black Flag ou Bad Religion. Le reste oscille entre hardcore efficace et punk/hardcore. Le tout est pratiqué avec justesse et donne à l’ensemble une cohérence surprenante. Vingt titres pour vingt années de loyaux services au hardcore optimiste et dynamique.

Car ce sont bien les maîtres mots de cet album, fidèle à la philosophie du groupe. Le plaisir d’écouter les Français est sincère car la musique est entrainante. Les morceaux se mémorisent facilement et on apprécie particulièrement les passages 2-step. Il est aisé d’imaginer le rendu de la plupart des titres de l’album sur scène ! Qui plus est d’un point de vue esthétique Seekers Of The Truth ne fait pas les choses à moitié. Dans un premier temps on peut apprécier une pochette classieuse où l’on y voit un homme se cachant les yeux (comme le petit singe aveugle). Prônant la prise de conscience et de responsabilité on peut dire que la pochette est logique. L’autre point fort du groupe réside on la qualité sonore du disque. Déjà avec un enregistrement au Loko Studio, qui a vu passé des groupes aussi connus que 25 Ta Life et Primal Age. Mais si en plus on y ajoute la masterisation aux USA par Alan Douches, qui s’est occupé de Hatebreed et Sick Of It All, on obtient un disque en béton armé.


Au final les Français parviennent à créer un bon disque qui se distingue par un sens aigu de la diversité et une efficacité toujours présente dans les compositions. S’il est clair que ce n’est sûrement pas l’album de l’année, Seekers Of The Truth parvient à réussir sans souci son come back. Le groupe n’ennuie jamais sur l’ensemble de l’album et sait tirer partie de sa longue expérience pour mélanger les différentes vagues de punk et d’hardcore. Pas étonnant que le groupe ait joué aux côtés d’Agnostic Front ou Knuckledust !


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6