3836

CHRONIQUE PAR ...

43
Gazus
Cette chronique a été mise en ligne le 21 décembre 2009
Sa note : 15/20

LINE UP

-Julien Fontalirand
(chant+guitare+basse)`

- Yohan Hennequin
(batterie)

TRACKLIST

1)In a Black Hole
2)Fly Away With You
3)Sky Surfin' Superstar
4)The Psychological Degration of the Working Class

DISCOGRAPHIE


The Sunset Diving - Electric Clouds In The Sunshiny Night (EP)
(2009) - rock barré stoner - Label : Autoproduction



Il est une scène qui m'étonnera toujours. À lire mes articles, pas besoin de chercher plus loin que le sud de la France, du côté de Toulouse, plus précisément. Il y avait déjà la sphère Antistatic, gravitant autour de Psykup et des différents projets de ses membres respectifs. Je ne sais, c'en est presque physique chez moi : dès qu'un projet émerge de cette région, on peut être sûr à 90% (octroyons-nous une petite marge) que ça va être pour ma pomme, rapport au quiphe prêt à jaillir telle une bonne grosse éjaculation gluante et sale.

C'est donc tout naturellement que Cosmic Camel Clash m'a mis en relation avec Julien Fontalirand, inconnu au bataillon, qui proposait aux Éternels le premier EP de son projet The Sunset Diving. Auprès de lui, deux comparses bien connus de mes oreilles, à savoir Yohan Hennequin à la batterie et Baptiste Bouchard à la production, tous deux jouant à la base dans Aeria Microcosm, mais étant de mon côté plus familiers pour leurs postes respectifs au sein de My Own Private Alaska pour le premier et de Simone Choule pour le second (avec au passage le même poste d'ingé son pour ces deux projets musicaux). Oui, forcément, me voilà tout de suite mû d'un intérêt turgescent au possible. Ces deux rôles énoncés, quelle(s) place(s) reste-t-il à notre jeune Julien ? Celles de guitariste, bassiste, chanteur et compositeur. Rien que ça !

Reste à voir ce que cela donne musicalement. Les premières secondes de l'opener "In a Black Hole" mettent ce qu'il faut de sang dans la sauce pour poser les bases du groupe. On se trouve propulsé dans une sorte de maelstrom entre stoner crasseux et rock'n roll lourd proposant juste ce qu'il faut de barré pour ne pas tomber dans le mainstream. Le riff est sinueux et légèrement torturé tandis que la batterie est écrasante à souhait, soutenu par une basse qui se fait plus sentir qu'entendre dans les graves mais qui prend de l'ampleur lorsqu'il s'agit de monter dans les aigus pour faire office d'instrument à riff, tandis que la guitare change de fonction, généralement pour délaisser le riff et s'évader du côté du lead. Bref, tout cela sent la route goudronnée et poussiéreuse, baignant sous un soleil plombant, à l'image des martèlements de fûts de Yohan.

La musique de la petite formation ne reste toutefois pas ancrée dans une lourdeur pachydermique. Au contraire, elle se permet des accélérations bienvenues, que ce soit dans les refrains très mansioniens de "Sky Superstar" (tant par l'ambiance dégagée que par le grain de Julien) ou sur "The Psychological Degradation of the Working Class", dernier titre de l'EP, aux riffs rock bien tordus comme il faut. Côté prestation, si Yohan s'avère être comme à l'accoutumée un formidable frappeur, il faut surtout admirer le travail fait par notre guitariste/bassiste/chanteur, tant sur le plan technique qu'artistique. Niveau instruments, c'est carré et bien original, les envolées barrées de guitare étant jouissives tandis que les riffs balancés par-ci par là font constamment mouche. Quant au chant, on a affaire à un grain de voix très américain, rugueux, tantôt chanté tantôt parlé, pleinement ou à mi-mot, toujours bien maîtrisé.


Je m'en veux presque d'avoir laissé traîner si longtemps cet EP, au très beau packaging, il faut l'avouer, sur mon bureau, quelque part entre deux promos, eux-mêmes empilés entre d'autre promos. The Sunset Diving s'avère être un projet très prometteur, les quatre titres montrant chacun des facettes différentes et assumées avec brio, liées par une production de bonne facture. Ah, Toulouse...

http://www.myspace.com/thebabyswingmachine


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6