3783

CHRONIQUE PAR ...

69
Pablo
Cette chronique a été mise en ligne le 09 novembre 2009
Sa note : 14/20

LINE UP

-Tim Lambesis
(chant+guitare+basse+batterie)

-Chad Ackerman
(imitation de Schwarzenegger)

+ Guests

TRACKLIST

CD n°1 :
1)Double Ahhnold
2)I Need Your Clothes, Your Boots, and Your Motorcycle
3)Let Off Some Steam Bennett
4)Who Writes the Songs?
5)It's Simple, If It Jiggles It's Fat
6)See You at the Party Richter
7)Hey Cookie Monster, Nothing Is as Brutal as Neaahhh
8)Who Told You You Could Eat My Cookies?
9)Come on Cohaagen, Give Deez People Ehyar
10)Who Is Your Daddy, and What Does He?
11)Come On, Do It, Do It, Come On, Come On, Kill Me, Do It Now
12)Allow Me to Break the Ice
13)Conan, What Is Best in Life?

CD n°2 :
1)Intro to the Intro
2)T2 Theme
3)Hell Bent for Leather (Judas Priest Cover)
4)Time Travel: The Metallica Conspiracy
5)Trapped Under Ice
6)Iron Fist (Motörhead cover)
7)Recalling Mars
8)I Turned Into a Martian (Misfits cover)
9)Killing Is My Business… and Business is Good (Megadeth cover)
10)Tactically Dangerous - Cannibal Commando (Goretorture cover)
11)Gotta Go (Agnostic Front cover)

DISCOGRAPHIE

Total Brutal (2008)
Double Brutal (2009)

Austrian Death Machine - Double Brutal
(2009) - metalcore thrashcore - Label : Metal Blade Records



Austrian Death Machine est un projet au concept original puisqu’il s’agit d’une parodie ayant pour cible Arnold Schwarzenegger : tout un programme. En fait il ne s’agit pas d’une parodie sur le plan politique mais bien filmographique du personnage. Pour servir le concept, rien de moins que la fine fleur du milieu metalcore et thrashcore, de Killswitch Engage à Unearth en passant par All Shall Perish. Le tout emmené par Tim Lambesis, frontman de As I Lay Dying. Alors quoi de nouveau ?

« I’ll be back ». Et oui, un an tout juste après un Total Brutal réussit, Austrian Death Machine tient la promesse du mentor Californien en revenant avec Double Brutal. Rien qu’en observant la pochette de l’album on peut se douter que Tim n’a pas changé sa vision du projet d’un millimètre. Par contre il apparaît clairement que le sujet, lui, est intarissable. Chaque titre de chanson est en effet tiré d’un film de Schwarzy. D’ "I Need Your Clothes, Your Boots, and Your Motorcycle" (la scène du bar de Terminator 2) à "Conan, What Is Best in Life" (dans Conan Le Barbare donc) tout est hommage à la filmographie bien pourvue du Governator. Dans un état d’esprit très Ultra Vomit on peut dire que le pari de l’humour assumé est parfaitement réussi. On s’amuse en découvrant tous les petits moments humoristiques qu’à placés le facétieux Tim Lambesis par exemple le fait que la voix Cookie Monster (le grunt, typique du death) fasse dire à Schwarzy « Il faut parler aussi de cookie alors ».

Forcément quand un album a pour base un thème comique, on peut craindre que la musique le soit involontairement. Contraste oblige dû à l’appel d’un culturiste qui est gouverneur de Californie, la musique est hyper sérieuse. On pourrait même dire que l’ensemble de l’album est soigneusement travaillé. On prend son pied d’un bout à l’autre avec des guitares de guests de hautes volées. Les solos des deux premières chansons de l’album (passé l’intro) sont hallucinants. Côté technique, on est sacrément bien servi. Le groove du hardcore et la violence du thrash sont bien mis en place. D’autant plus que cela colle parfaitement à l’acteur des films d’actions. En fait cet album est plus à prendre comme un disque de metalcore / thrashcore avec des textes et ambiances humoristiques. Et franchement, c’est l’extase ! Un grand bravo à l’imitateur de Schwarzy, Chad Ackerman. Il faut avouer que la réussite de l'album est en grande partie due à lui. À vrai dire cet album malgré un aspect classique metalcore est assez original.


Un Ultra Vomit ricain basé sur Arnold Schwarzenegger et opérant sur le style metalcore/thrashcore, voila un duo gagnant pour Austrian Death Machine. Sans pour autant dire que cet album est un exemple d’originalité sur le plan purement musical, on peut dire qu’il s’avère très efficace et atteint son but principal : s’éclater et headbanger. À noter les reprises de plusieurs groupes de metal célèbres dont Metallica et Agnostic Front) bien interprétées.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4