3757

CHRONIQUE PAR ...

69
Pablo
Cette chronique a été mise en ligne le 27 octobre 2009
Sa note : 14/20

LINE UP

-Martin Nielskov
(chant)

-Mikkel Vadstrup
(guitare)

-Christian Bonnesen
(guitare)

-Jeppe Skouv
(basse)

-Rasmus Sejersen
(batterie)

TRACKLIST

1)Fire Blizzards
2)Dead People Never Lie
3)Stockholm Bloodbath
4)Mile High Pillars
5)Polaris
6)Forget the Forgotten
7)Winter
8)Storms of the North
9)Cursed With Care
10)Utopia Is Not an Option

DISCOGRAPHIE

Dead Storm (2009)

The Psyke Project - Dead Storm
(2009) - hardcore post - Label : Lifeforce Records



Dead Storm est le quatrième album de The Psyke Project. Les Danois pratiquent un post-hardcore vraiment intéressant, en juger par l’écoute qui va nous être offerte ici. Le groupe possède toutefois dans sa musique une grande influence des musiques extrêmes, même si le genre précité est clairement dominant. Les guitares sont très lourdes et cela sert le message du groupe. La nature n’est visiblement pas ici au beau fixe et The Psyke Project entend bien lui donner tribune.

L'écoute de Dead Storm débute avec le lancinant et inquiétant "Fire Blizzards". Une courte intro en son clair puis le passage vers des ambiances torturées avec une voix tranchée au couteau : The Psyke Project nous emmène dans le terrier du Lapin Blanc... On continue sur cette idée avec "Dead People Never Lie". La formule reste inchangée (mid tempo avec une alternance de passages très lents). En somme c’est du pesant et massif. Le meilleur album montre alors le bout de son nez en la matière de "Stockholm Bloodbath". Une intro tribale et un riff bien trouvé car facilement mémorisable : la tuerie est totale sur un morceau qui fait quand même plus de six minutes. L’alternance de passages aériens et les rythmiques jouées aux toms couplés aux guitares lourdes : on est proche d’un Cult Of Luna ou d’un Isis. Si le groupe ne varie pas sa formule au long de l’album on notera sa richesse surprenante.

Les titres de Dead Storm ont toutes une consonance en rapport avec le thème principal qui est celui de la nature. Non pas que The Psyke Project soit un fervent admirateur de Noël Mamère, mais juste lui semble-t-il juste d’en parler sans langue de bois. Et force est de constater que la Gaïa s’est levée du mauvais pied. De "Fire Blizzards" à "Winter" en passant par "Storms of the North", on note des évènements naturels agressifs. Le groupe semble revendiquer une inspiration dans la nature et la culture scandinave. Cela n’a rien d’étonnant en fait tant les groupes scandinaves, principalement ceux originaires de la scène black s’en targuent. Le mélange des genres allié à l’atmosphère apocalyptique fait son petit effet. Au final donc on se surprend à rentrer totalement dans une autre dimension au bout de plusieurs écoutes. L’oiseau fait son nid et à la manière d’A Perfect Circle, distille sa violence dans les ambiances lourdes et atmosphériques.


Quand c’est bien fait, pas de raison de ne pas le féliciter. L'album est dans l’ensemble trés cohérent même si l’usage d’une formule semblable est un peu frustrant pour l’auditeur. Rien à redire sur l’efficacité en fait, Dead Storm se veut un album sans concessions dans l’état d’esprit post-hardcore et y réussit parfaitement. Si vous aimez ce style musical, nul doute que Dead Storm est fait pour vous.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5