3755

CHRONIQUE PAR ...

2
Cosmic Camel Clash
Cette chronique a été mise en ligne le 27 octobre 2009
Sa note : 14.5/20

LINE UP

-Manu
(chant)

-Cyril
(guitare)

-Alex
(basse)

-Ilies
(batterie)

TRACKLIST

1)Paris by Night
2)Two
3)Hi Dad
4)My War
5)It's Not a Crime
6)Poursuit
7)Anticops

DISCOGRAPHIE

Sleuh (démo) (2009)

Sleuh - Sleuh (démo)



Entre un nom de groupe plutôt inhabituel et une pochette aguichante, les Sleuh ont plutôt de quoi se faire remarquer. En plus ils ne font rien comme tout le monde : ils sortent un EP sept titres et appellent ça une démo, ne donnent aucune info les concernant sur leur page myspace (mis à part le prénom des membres et le fait qu'ils viennent de Rambouillet), bref ils se la jouent mystérieux. Mais nous sommes des professionnels rompus à toutes les situations, et il en faut plus pour nous empêcher de boucler une intro. Non mais.

Le premier contact avec Sleuh n'est pas facile. Froide, martiale, crue, leur musique transpire le dénuement volontaire : du son austère au chant hurlé linéaire en passant par les riffs cycliques et constitués de peu de notes, on sent bien qu'on n'est pas là pour s'amuser. Ce côté répétitif à outrance est incarné par "Paris by Night" dont le riff quasiment unique n'est brisé qu'une fois, le temps d'un break incongru de death étrange : une lead de guitare débarque de nulle part, casse le rythme, claque un solo à moitié bruitiste et repart trente secondes après comme elle était venue. Alors que les titres de la démo sont relativement variés stylistiquement parlant (les riffs naviguant entre hardcore, death et thrash) le fil rouge se trouve dans cette approche totalement dépourvue de fioritures : chez Sleuh on balance du riff de papier de verre, et quand on reprend un plan c'est tel quel, sans le modifier d'une quelconque façon. Par contre on est loin d'en balancer un nombre réduit sur chaque titre : l'OVNI "Paris by Night" n'est pas représentatif du reste de la démo, et les autres compos suivent une dynamique thrash old-school : un plan qui tourne, puis un autre plan qui tourne, puis un autre, quelques retours de temps en temps, et fin de la chanson. Pas de couplet ni de refrain, au pire un plan qui sert de pivot plus que les autres comme le riff à la Slayer de "Hi Dad"... on vous l'a dit, l'ambiance n'est pas gaie.

Là où les Sleuh se révèlent très futés, c'est qu'après avoir fait d'énormes efforts pour installer une ambiance monochrome et glacée, ils prennent un malin plaisir à envoyer des plans totalement inattendus qui n'en ont que plus d'impact. Le solo mélodique de "My War" est non seulement très réussi en tant que tel (sans compter la ligne de basse classieuse à souhait qu'il y a derrière), mais il rayonne comme un phare vue l'atmosphère de famine qui règne dans le reste du morceau. La mélodie et l'expérimentation deviennent donc une arme d'autant plus redoutable que leurs apparitions sont comptées : le thème en trémolo ouvrant "Hi Dad", le break parlé de "Poursuit", les apparitions du chant clair de "Two", voilà autant de moments dont on se souvient une fois le CD terminé. Du coup les titres dépourvus de ces moments de lumière ("It's Not a Crime", "Anticops") sont bien moins intéressants : ils se contentent de transpirer le mal-être avec talent, ce qui est fort bien mais est aussi un créneau plutôt surchargé. Ces compos plus classiques permettent néanmoins de mesurer un niveau de jeu plutôt élevé, en particulier en ce qui concerne la vélocité des riffs et de la double-pédale. Sleuh varie donc entre un thrash/death/core carré et transpirant la fin du monde et des moments d'invention subits qui marquent durablement l'auditeur. Pas mal du tout, en résumé...


Cette démo se révèle donc plutôt attachante grâce à son côté jusqu'au-boutiste et au redoutable sens du contraste dont le groupe sait faire preuve. Sleuh mérite votre curiosité, et il faudra voir dans quelle direction ils évolueront à l'avenir. Recommandé aux gens qui trouvent que la recherche du beau c'est bien gentil mais vite gonflant.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7