3727

CHRONIQUE PAR ...

39
Pietro
Cette chronique a été mise en ligne le 12 octobre 2009
Sa note : 15.5/20

LINE UP

-Kacper Rozanski
(chant)

-Mike Wead
(guitare)

-Simon Johansson
(guitare)

-Jonaz Bülund
(basse)

-Tobhias Ljung
(batterie)

TRACKLIST

1)Leaving Shangri-La
2)Mourning Becomes Me
3)I Am Legion
4)The Dark Engine
5)Bleed
6)Stigma Diaboli
7)Walk Into the Light (Liars Parade)
8)The Black Swan Epilogue

DISCOGRAPHIE


Bibleblack - The Black Swan Epilogue



Lorsque l’on monte un nouveau groupe, une étape cruciale pose parfois problème : trouver un nom. Ben oui, c’est important. En panne d’inspiration certains se tournent parfois vers les groupes qui les ont inspirés pour leur piquer le nom d’une chanson. À ce petit jeu Black Sabbath est l’un des combos les plus pillés, signe de son influence sur le monde du metal. Les groupes Mob Rules, After Forever, Master Of Reality, Iron Man, The Sign Of The Southern Cross et bien sûr Heaven And Hell doivent beaucoup au sabbat d’ébène. Bibleblack aussi.

Ce n’est certainement qu’après coup que les Suédois ont dû réaliser qu’un jeu vidéo japonais à tendance érotique portait le même nom que la meilleure chanson de The Devil You Know, et donc que leur groupe. Un groupe français de death mélodique cher à votre serviteur a eu la même surprise (tapez un peu Dividead sur google pour voir…). Mais qui se cache derrière ce patronyme ? Bibleblack est en fait le nouveau projet de Mike Wead, guitariste suédois assez culte ayant exercé ses talents chez des formations aussi mythiques que Candlemass (les magnifiques solos sur Nightfall, c’est lui !), Mercyful Fate (depuis la reformation malheureusement écourtée), King Diamond (depuis Abigail II, The Revenge), ou encore Edge Of Sanity pour lequel il épaula Dan Swanö sur Crimson II, sans oublier de nombreuses participations en tant que guest, la plus récente étant sur le dernier opus en date de The Project Hate MCMXCIX. Bref une pointure. Accompagné du guitariste Simon Johansson et de membres de Nattas, Wead nous présente aujourd’hui son propre groupe, à la fois pas si éloigné de ses autres formations, mais aussi beaucoup plus brutal. Car si on devait rapprocher Bibleblack d’une autre formation, c’est à SepticFlesh (oui ça s’écrit en un seul mot maintenant) que l’on penserait en premier.

On retrouve sur The Black Swan Epilogue un mélange de black (l’ambiance malsaine) et de death metal particulièrement épique et renforcé d’orchestrations symphoniques grandiloquentes qui rappelle beaucoup Communion, l’excellent dernier album en date des Grecs. Cependant sur certains morceaux (les excellents "Bleed" et "Walk Into the Light") les orchestrations se font beaucoup plus discrètes, Bibleblack se rapprochant alors plutôt de ses compatriotes de Devian, combo sous-estimé mais encensé à juste titre par mon estimé collègue Lucificum. Vocalement aussi cette comparaison a lieu d’être, la voix abrasive de Kacper Rozanski se rapprochant plus du chant malsain medium de Legion que du growl death d’une profondeur abyssale de Seth. À cela il convient de rajouter l’influence primordiale et mélodique du heavy metal tel que le pratique Mike Wead depuis les années 80. Certains riffs parfois harmonisés (tiens une touche de melodeath sur "Mourning Becomes Me"!) et surtout les nombreux soli de Wead, au feeling typiquement guitar hero 80’s dans le bon sens du terme apportent une légère touche old school à cet album (comme sur le pourtant très black symphonique "The Dark Engine"), lui permettant ainsi de se différencier de la production actuelle.


Ce nouveau groupe constitué de musiciens aguerris ett mené de main de maître par un Mike Wead qui s’exprime enfin par lui-même (et non pas au sein d’un groupe qui loue ses services) propose un premier album très intéressant et réussi. Les influences du groupe sont palpables mais de très bon goût, et le résultat vaut vraiment la peine d’être écouté. Une très bonne surprise !


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3