3712

CHRONIQUE PAR ...

42
Wotan
Cette chronique a été mise en ligne le 03 octobre 2009
Sa note : 8/20

LINE UP

-Maria Breon
(chant)

-Francisco Palomo
(claviers)

-Joe Stump
(guitare)

-Jay Rigney
(basse)

-Rhino
(batterie)

TRACKLIST

1)Wings of Light
2)Prophecy
3)Revelations
4)Eclipse
5)The Fall
6)Angel of Darkness
7)Holy Water
8)Mephisto
9)Gates of Hell
10)Resurrection
11)Last Vision
12)Apocalypse
13)Armageddon

DISCOGRAPHIE

Holyhell (2009)

Holyhell - Holyhell



Bienvenue cher lecteur ! Tu es une rock star avec une carrière déclinante, ton dernier album n’a pas bien marché, tu ne sais plus quoi faire pour gagner du pognon. Imaginons que tu sois Joey deMaio par exemple. Mon livre « Comment parrainer un groupe débutant pour se faire du fric » est pour toi. Afin de te mettre l’eau à la bouche, en voilà un court extrait, qui t’explique comment écrire une belle biographie promotionnelle à des fins marketing. Parce que ce n’est pas suffisant qu’une rock star parraine un groupe, même si cela aidera les ventes. Il faut aussi bien mettre en valeur tes poulains.

Premier point, l’important c’est de faire croire que le lecteur de la biographie attendait cet album. Par exemple: « Holyhell est le chef d’oeuvre que tout le monde attendait.» Qu’importe si les seules personnes qui pourraient éventuellement l’attendre sont ceux ayant vu le groupe en première partie de Manowar, c’est du détail. Ensuite il faut décrire un peu la musique, mais ne surtout pas dire que ton groupe ne fait que reprendre un style déjà construit, et que tu as entendu au moins 20 albums similaires durant l'année passée. Un exemple parfait: « ils ont un contrôle creatif total et ont développé leurs propres caractéristiques, mélangeant le Gothic, le Rock et le Heavy Metal en créant leur son unique ». Tu as bien entendu le droit de raconter n’importe quoi. Le mot Gothique dans une biographie t’assure des milliers d’exemplaires vendus supplémentaires, les jeunes se jetteront dessus. Donc tu l'insères, même si ton groupe est aussi gothique que moi je suis Inuit, et qu’ils jouent le même Power Metal symphonique qui existe depuis au moins 10 ans.

Ensuite, il faut mettre des adjectifs bien ronflants, bien pompeux qui mettent le tout en valeur. Exemple type: « Puissant, émotionnel et épique ! Les treize chansons de ce concept album apocalyptique sont électrifiantes dès le début, et révèlent leurs facettes et de nouveaux détails à chaque écoute ». N'hésite pas à utiliser le mot concept album, même si le concept n’est pas fouillé: les anges se battent contre les démons. Cela en jette. Les trois adjectifs puissant, émotionnel et épique sont primordiaux. Il faut les mettre dans la biographie. Et cela même si la seule puissance provient de la production qui en jette et de riffs en powerchords, qui sont parfois efficaces pour faire headbanguer, mais certainement pas originaux. Ni épique, il n’y a rien d'épique d’ailleurs, mais peu importe. Quand aux émotions, c’est tellement subjectif que tu seras sûr d’avoir raison. Il y a une ballade au piano ("The Fall"), et cela fait pleurer, surtout avec le solo de guitare (qu’il faudra aussi mettre en valeur, j’y reviendrais, cher lecteur). Donc c’est émotionnel.

Un bon truc est de mélanger allègrement la vérité de l’enrobage marketing. Dire que « les chansons sont électrifiantes » lors de la première écoute par exemple, bien qu’exagéré, est proche du vrai. Avec certains refrains accrocheurs ("Wings of Light", "Angel of Darkness"), la sauce prend bien et l’album est accrocheur le temps d’une écoute ou deux. Tu embrayes ensuite sur sa durée de vie et les nouveaux détails qui se révéleront lors de chaque écoute. C’est faux bien entendu, comment veux-tu trouver de nouveaux détails dans de maigres arrangements avec quelques samples symphoniques. Sans même parler des couplets qui ne sont que la répétition des mêmes lignes mélodiques et des mêmes patterns rythmiques tout du long de la chanson. Bref, le manque de substance ne doit pas te déranger, au contraire tu écriras tout le contraire. Un bon exemple: « le multi-couche "Holy Water"», juste pour dire qu’une ligne symphonique tourne sous les guitares. Tu veux le vendre ce disque, oui ou non ? Et puis de toute façon, tous les chroniqueurs sont à la solde des labels, donc aucun n’osera faire la remarque.

Il faut ensuite mettre en valeur les musiciens, c’est très important. Tu veux dire que la chanteuse ne sait pas mettre d'émotions avec sa voix lyrique, mais qu’elle sera mise en avant sur tout le disque. Cela devient: « c’est la chanteuse, avec sa formation classique, qui est la fondation d’Holyhell ». Le guitariste fout des solos qui débordent partout, y compris quand il ne faut pas au risque de casser le rythme de la composition: « le guitariste ne vit que pour son instrument et grâce à sa dextérité hallucinante, a hérité du surnom de Shred Lord ». Tu vois, c’est facile. Il suffit juste de transformer la vérité à l’avantage du groupe. Mettre « Peu de groupes font montre d’un tel génie lors de leurs débuts », alors que le seul génie vient de toi: comprendre que le metal symphonique est à la mode en ce moment, et que de parrainer le premier groupe venu qui joue dans ce style sera un bon coup marketing pour toi. Qu’importe si la musique n’est pas originale, si sans être des manchots (loin de là même), les musiciens jouent une série de compositions simplistes et plates.


Voilà donc comment écrire une bonne biographie promotionnelle: prendre les faits bruts, tel que le manque d'originalité, le style musical, la courte durée de vie des compositions, le manque d’arrangements, la simplicité des lignes musicales, l’aspect catchy des refrains, le manque d'émotions dans les lignes de chant, et tout transformer à l’avantage du groupe. Après tout, ce n’est pas de la culture, mais juste un produit marketing comme un autre. Tromper le groupe et les auditeurs, ou clients puisque l’on parle d’industrie, c’est devenu le jeu dans ce monde où les maisons de disques sortent des clones en permanence. Donc autant que tu en profites, et tu retrouveras tout cela et bien d’autres informations dans mon livre, en vente dans toute les bonnes librairies et sur www.jesuisungrospigeon.com.

PS: toutes les citations sont extraites de la biographie officielle d’Holyhell.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4