370

CHRONIQUE PAR ...

6
Lord Henry
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 15/20

LINE UP

-Schmier
(chant+basse)

-Mike
(guitare)

-Marc
(batterie)

TRACKLIST

1)Soul Collector
2)The Defiance Will Remain
3)The Alliance Of Hellhoundz
4)No Mans Land
5)The Calm Before The Storm
6)The Chosen Ones
7)Dealer Of Hostility
8)Under Surveillance
9)Seeds Of Hate
10)Twist Of Fate
11)Killing Machine
12)Memories Of Nothingness

DISCOGRAPHIE


Destruction - Inventor Of Evil
(2005) - thrash metal - Label : AFM Records



Thrash. Aucun doute, c'est bien du thrash. Le Butcher est de retour sur la pochette sanglante et il n'a pas l'air ravi. A l'image du trio allemand, qui a deversé dans ce nouvel album toute l'énergie et la colère qu'il a emmagasiné depuis ses ses débuts en 1984. Si The Antichrist avait divisé les fans, Inventor Of Evil va mettre tout le monde d'accord. C'est à une agression sonore de trois quarts d'heure que l'on est convié, et elle en devient quasiment physique, cette agression. Car il est dérangeant de s'enfiler un album comme celui-là quand on n'est pas prévenu. Que faire, sinon rester impuissant face au mur sonore qui s'échappe de sa stéréo?

Il y a un disque qui peut procurer les mêmes sensations, et qui ne s'en est pas privé voilà presque vingt ans, traumatisant toute une génération de thrasheux. Il s'appelle Reign In Blood. Bon, de là à déduire qu'Inventor Of Evil sera aussi culte dans vingt ans que le Slayer le plus célèbre l'est aujourd'hui, il y a une tranchée que je n'enjamberai pas. Mais nom de nom, pour un retour, c'est un retour. La production du suédois Peter Tägtgren (Hypocrisy), dans son non moins suédois studio Abyss, confère aux trois tarés un son de char d'assaut, comme si le but non avoué de Destruction avait été de détruire mes hauts parleurs. Tout ce bruit, et ils ne sont que trois. De "Soul Collector" à "Twist Of Fate", il n'y a guère que sur "The Calm Before The Storm" que vous aurez l'ombre du commencement du début d'une concession, un peu de répit pour vos tympans. Sinon, c'est l'apocalypse organisée.

L'apocalypse, oui, mais cela n'empêche pas Schmier et ses compères d'écrire de vraies chansons. "The Alliance Of Hellhoundz" est de celles-ci, un hymne thrash aux riffs foncièrement orientés heavy, ce qui laisse un chouia de place à une pseudo-mélodie. Ça bastonne toujours au taquet, le solo et les chœurs se font de plus en plus hystériques, mais on tient là un tube pour les futurs concerts de Destruction. Dur de se retenir de headbanguer. "The Calm Before The Storm" et ses couplets en arpèges, entrecoupés de rafales de batterie assassines, laisse Schmier s'exprimer dans un registre théâtral assez proche de celui de King Diamond, quand il ne hurle pas comme un damné. A propos, le chant - enfin, les cris - de Schmier semblent, contrairement à la majorité de ses collègues, découler d'une technique vocale plutôt maîtrisée. Du beuglement rauque style death au hurlement criard, Schmier s'en donne à coeur joie, et fait mouche grâce à un timbre original, curieusement aigu. Cela dit, rares sont les moments où Schmier « chante » réellement.

Bon, ça pète de partout, c'est ultra-rapide (on est proche du blast-beat permanent sur "The Chosen Ones"), c'est bien sûr violent dans le plus pur style thrasho-gore, évoquant à l'esprit des montagnes de barbaque et des rivières d'hémoglobine, et par conséquent un certain état d'esprit est requis pour apprécier ce genre de... disons pièce d'art. Toutefois, si l'on tend bien l'oreille, on s'aperçoit même que c'est bien un être humain qui est derrière les fûts (quelques breaks, notamment sur "The Calm Before The Storm"...), et de même, que le gratteux Mike sait faire autre chose que de frotter à vide ses trois première cordes... Ses soli sont en tout cas largement supérieurs à ceux de Kerry King, le groupe duquel n'aura d'ailleurs jamais cessé de laisser planer son aura sur Inventor Of Evil. Avis aux bourrins: vous tenez là l'un de vos albums de l'année!




©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3