3684

CHRONIQUE PAR ...

40
Joe Le Hareng
Cette chronique a été mise en ligne le 27 septembre 2009
Sa note : 17/20

LINE UP

-Scott Hill
(chant+guitare)

-Bob Balch
(guitare)

-Brad Davis
(basse)

-Brant Bjork
(batterie)

TRACKLIST

1)Separate Kingdom
2)Hang On
3)Mongoose
4)Thinkin' Out Loud
5)California Crossing
6)Wiz Kid
7)Squash That Fly
8)Ampn'
9)Bulltaco
10)Downtown in Dogtown
11)The Wasteoid

DISCOGRAPHIE


Fu Manchu - California Crossing
(2002) - rock stoner - Label : Mammoth



Si Kyuss décrivait à merveille l'écrasant soleil du désert Californien, le petit frère Fu Manchu vise plutôt du côté des plages avec son California Crossing. Un coup d'oeil à la pochette suffit : Belles plantes de Venice Beach, El Camino rempli de planches, palmiers, sable et co. : le décor est planté et le contenu est du même tonneau. Du rock n' roll qui sonne live, beaucoup stoner, un peu punk, mais assurément frais et insouciant. Skate shoes, sunglasses et Sex Wax, essayons d'être aussi « cool » que ces Fu Manchu...

C'est cela qui frappe à la première écoute : la totale décontraction des musiciens. Ici point de réflexion, de riffs compliqués et d'arrangements alambiqués, mais un rock n' roll punchy, groovy, décomplexé et totalement jouissif. Balch et Hill font dans le riff simple et efficace, de ceux qui vont pas chercher midi à quatorze heures mais qui frappent là où ça fait mal et avec un groove nonchalant pas piqué des hannetons... Mais Brant Bjork n'y est sans doute pas étranger : toujours aussi affuté derrière ses fûts, le moustachu groove à bloc et fait du petit bois. On regrettera juste de ne pas assez entendre le pauvre Brad Davis qui se trouve légèrement bouffé par le duo de guitares surbaissées. Et quelles guitares! Sentant bon l'ampli à lampes britannique dopé à la fuzz, la wah et tous les trucs qui vont bien, elle emplissent l'espace et font du bien aux trompes d'Eustache. Bref, ça graillonne... Propre, mais ça graillonne.

Et c'est parti pour 40 minutes de Californie! Le burner "Separate Kingdom" ne prend pas de gant et à grand renfort de guitares lourdes à souhait, de refrain bien gaulé et de phaser tournoyant fait de la place pour la très énergique "Hang On", petit bijou de stoner/punk. Quelques pistes plus loin arrive la superbe (et un peu plus profonde) "Thinkin' Out Loud" : riff lourd, gimmicks bluesy qui déboulent de partout (ce break !), et cette guitare qui vient renforcer le riff avant de se transformer en lead gras et bandant : du grand art... Du grand art? Ce n'est rien comparé au morceau de bravoure qu'est "California Crossing"! Pièce centrale de l'album, le morceau titre emballe les chevaux du pick-up! Brant Bjork fait place nette, la paire de gratteux prend aux tripes dans un grand élan à l'énergie toute punk (avec toujours ces gimmicks bluesy saupoudrés un peu partout et qui vont bien !)

La deuxième partie de l'album ne se montre pas plus avare en tubes immédiats. Il serait donc bien dommage de la mépriser car elle contient des pépites de première bourre. A commencer par "Ampn'" qui résume bien l'esprit Fu Manchu : gros riff, traits inspirés, refrain jouissif et un soli pétri de fuzz et de feeling... Si cela ne vous suffit pas, il reste encore "Bulltaco" et "Downtown in Dogtown" pour vous dépoussiérer les feuilles avant le grand final "The Wasteoid". Ben oui dis donc, les copains de Dogtown ne nous avait pas encore servi une grosse pièce planante et d'inspiration spatiale! C'est chose faite avec l'instrumentale "The Wasteoid". Gros riff bien gras en guise de starter, petite accélération pour échapper à la gravité et c'est parti! On a le droit à un superbe solo de Davis et une non moins superbe intervention de Bjork qui démontre que l'on peut sonner à mort sans en faire des caisses. Comme final on a fait pire... Respect les gars!


Un bonne grosse demie-heure de stoner burné, péchu et très inspiré? A l'ombre des palmiers californiens? Servi par les maîtres du genre? Avec des petites touches et une ambiance qui ne sont pas sans rappeler le chef d'oeuvre The Action Is Go? Il faudrait être fou pour s'en priver... Si jamais cette précieuse galette atterrit entre vos mimines fébriles, ne réfléchissez pas trop et laissez vous porter par la musique « so good you will explode » des Californiens.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5