364

CHRONIQUE PAR ...

10
Beren
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 18.5/20

LINE UP

-Anneke van Giersbergen
(chant)

-Hugo Frank Boeijen
(claviers)

-Hans Rutten
(batterie)

-René Rutten
(guitare)

-Hugo Prinsen Geerligs
(basse)

TRACKLIST

1)Rollercoaster
2)Shot To Pieces"
3)Amity
4)Bad Movie Scene
5)Colorado Incident
6)Beautiful War
7)Analog Park
8)Herbal Movement
9)Saturnine
10)Morphia's Waltz
11)Pathfinder

DISCOGRAPHIE


The Gathering - If_Then_Else
(2000) - rock ambient - Label : Century Media



Continuons notre petite virée en compagnie de The Gathering avec If_Then_Else, sorti un peu plus d'an après un sublimissime How To Measure A Planet?, parmi un des meilleurs albums de ces dernières années, rien de moins...dire que If_Then_Else est attendu au tournant est un sacré euphémisme! Quelle voie le groupe a-t-il finalement choisi? La facilité, en proposant des morceaux proches de ce qui avait été fait auparavant? Surtout... non.

La première chose qui frappe est, en quelque sorte, un retour aux origines. Un retour aux sources, plus ou moins accentué. Tout commence par "Rollercoaster", et sa section rythmique qui laisse entrevoir clairement les instruments qui font le rock: guitares, basse (aisément audible) et batterie jouent de concert pour créer un mur du son particulièrement alléchant. Mais The Gathering est toujours là: derrière le rythme plus fourni généralement ("Shot To Pieces" ou comment concilier force musicale brute et finesse de la mélodie sur un morceau plutôt heavy et diablement prenant; "Analog Park" et son feeling très onirique, "Colorado Incident"...), se cache un sens unique de la musique et surtout de l'atmosphère: sous un son redevenu plus organique, plus biologique, sous un rythme global plus compact, se dressent fièrement des sonorités intemporelles (l'arrière-plan de "Amity", magnifique), éthérées et presque irréelles.

On assiste de nouveau à un voyage musical superbement construit et maîtrisé: la balance entre morceaux plus bruts, plus "classiques" (mais peut-on vraiment parler de classique en ce qui concerne The Gathering?), plus rythmés et pièces plus calmes, invitant à l'introspection (je pense à "Bad movie scene": on croirait presque assister à cette fameuse scène...) est parfaite. C'est ainsi que l'album déroule son tempo (mention spéciale à "Morphia's Waltz" et son groove en trois temps) sans crier gare et que la fin nous surprend, une nouvelle fois agréablement car If_Then_Else est magnifique. Et surtout, je ne vois pas d'autres termes que "voyage musical": ce groupe a un don presque ahurissant de marier les expressions musicales (pouvoir, force, émotion, sensibilité...) à travers des associations de sonorités toujours plus originales (des samples, des voix inconnues, des sonorités sortant droit d'un cinéma...). Même si ici la guitare est prenante et tisse un canevas plus rythmé et brut (ce qui est un excellent choix par rapport à la réalité de How To Measure A Planet?), reste un son très aérien, très volatile (qui se remarque plus le casque aux oreilles) qui tranche radicalement avec le metal des débuts et lorgne sur le précédent album...

Car If_Then_Else est beaucoup plus direct, plus heavy, tout en conservant son aspect aérien et intemporel. Ceci associé au fait qu'il est beaucoup moins homogène que Mandylion pouvait l'être, ajoute à la qualité finale de cet album... Anneke, plus franche mais un peu moins présente (on le verra par la suite), possède toujours un grain de voix sublime, qui vous transporte littéralement. Je reste, pour ma part, admiratif devant une telle personnalité et un tel charisme, exprimés ainsi. Cette voix me fait voyager, et c'est rare. If_Then_Else est peut-être l'album le plus accessible de The Gathering, idéal pour découvrir le groupe, il en reste néanmoins le meilleur du groupe avec How To Measure A Planet? : il est moins déprimant, moins mélancolique que ce dernier, aussi onirique et planant ("Pathfinder", qui montre une nouvelle fois le potentiel -qui sera bientôt réalité- du groupe à écrire des musiques de fond superbes), plus rythmé et doté d'un sens du feeling hors du commun, et puis, surtout porté (que dis-je, transcendé) par une Anneke à la voix enchanteresse. Mais on sent que le groupe, cette fois, ne focalise plus tout son charisme sur sa chanteuse. L'équilibre instrumental et la production témoignent de concert de cette volonté. Anneke est légèrement moins mise en avant sur le disque, du moins, de façon plus intéressante.


If_Then_Else cotoie How To Measure A Planet? de très près. Plus groovy, plus entraînant, réunissant en son sein quatre des meilleurs titres du groupe ("Rollercoaster", bizarrement absente de la dernière tournée, "Analog Park", "Amity" et surtout le sublime "Saturnine"), bref plus abordable car moins expérimental, If_Then_Else est un petit chef d'oeuvre. The Gathering nous prouve une fois de plus, en l'espace de deux albums indispensables, qu'il est un groupe brillant, novateur, toujours présent là où on ne l'attend pas, qui est, de plus, doté d'une discographie éclectique, quasi-exhaustive musicalement...


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6