3595

CHRONIQUE PAR ...

69
Pablo
Cette chronique a été mise en ligne le 24 août 2009
Sa note : 13/20

LINE UP

-Mikko Ahlfors
(chant)

-Teemu Liekkala
(guitare)

-Ristomatti Rinne
(basse)

-Janne Niskanen
(claviers)

-Antti Lampinen
(claviers)

-Ville Sivonen
(batterie)

TRACKLIST

1)Maggot Infested
2)Mind and Machine
3)Murder Mandate
4)On the Eve of Tempest
5)Adeptus Satanicus
6)Waste in Flesh
7)Dahlia
8)Stillborn Messiah
9)Pro Abortion
10)Departure


DISCOGRAPHIE


Manufacturer's Pride - Sound Of A God's Absence
(2009) - death metal mélodique - Label : Lifeforce Records



Manufacturer’s Pride est un groupe qui commence à faire sérieusement parler de lui dans le monde du metalcore et du death mélodique. Directement inspiré de Killswitch Engage et Soilwork, les finlandais nous offrent Sound of a God’s Absence avec en prime un DVD. C'est ce DVD qui nous intéresse ici. Passons les deux clips stéréotypés "Dahlia" et "Bleed Out the Sin". Le costard et la soirée bourgeoise avec des métalleux au milieu, on a déjà vu ça avec Manson et Trivium tout comme la torture.

Le DVD est toujours la chronique la plus dure à faire. On a trois points à juger : la musique, la prestation scénique et le traitement vidéo. Dans le cas présent seule la musique permet au DVD de ne pas être mauvais au départ, on frise l’agacement carabiné. Manufacturer’s Pride ne pêche pas dans ce live par la qualité de ses compositions. Live qui se base d'ailleurs en majorité sur le dernier album du groupe à part une chanson jouée en avant première et deux retraits. L’interprétation est carrée, les morceaux sont bien interprétés dans l’ensemble et on est heureux de ne pas entendre de pains. Là où le bât blesse c’est qu’à force de se montrer justement très appliqué pour jouer leurs compositions sans faute, le groupe oublie au début tout ce qui fait la magie d’un live et même l’intérêt principale du DVD : la folie. Comme nous allons le voir, les choses s'améliorent par la suite.

L’autre gros point faible du DVD se situe dans son traitement vidéo. À se demander si certains monteurs ont revu le DVD une fois fini. Et que je te mets un plan sur le guitariste en contre-jour, et que je glisse après un plan fixe sur ce dernier vers rien d’autre que du flou. Sans compter le nombre ahurissant de plans inutiles du genre « tiens si je filmais le dos des musiciens sans rien voir d’autre ». Rien de plus rageant que de ne rien voir par un montage vidéo illogique. Le pire reste quand même les plans fixes en trois-quarts derrière le groupe pour montrer également le public, ce qui aurait dû être un plus. Seulement voilà quand on montre précisément à cet instant un public amorphe accroché aux barrières, et bien on obtient l’effet inverse. Même un clip d’AC/DC donne un public plus expressif. C'est dire !

Pourtant dans ce live de Manufacturer’s Pride, il n’y a pas tout à jeter dans la prestation scénique. Le duo avec Mikko Kotamäki (Swallow The Sun) qui accompagne intelligemment le chanteur Mikko Ahlfors est vraiment réussi. "Stillborn Messiah" est une des meilleurs chansons du live grâce au guest. Arto Linkotie chante auparavant sur "Murder Mandate". À partir de là le live démarre enfin. Le frontman est impressionnant et arrange efficacement la salle, tout en n’hésitant pas à se donner complètement (et finissant torse nu assez rapidement). Bref vous l’aurez compris, le naufrage a failli survenir. Le public met du temps à démarrer et le monteur de se réveiller. Même si ce dernier continue à ponctuer le DVD de plans foireux du genre de ceux lointains où certes on voit l’ensemble de la salle, mais où tout est flou.


Dommage quand on voit que le groupe a un véritable potentiel musical, à défaut d’être parfait scéniquement (à part Mikko encore une fois). Si le reste du groupe se met à l’unisson du leader et que le monteur vidéo cesse ses plans ratés pour garder les plans utiles, alors on a là un pur groupe. Sans compter que le son est imposant et d’une qualité rare pour être souligné. Pas mal mais peut mieux faire. À suivre donc.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7