3580

CHRONIQUE PAR ...

40
Joe Le Hareng
Cette chronique a été mise en ligne le 14 août 2009
Sa note : 16/20

LINE UP

-Jimi Hendrix
(chant+guitare)

-Noel Redding
(basse)

-Mitch Mitchell
(batterie)

TRACKLIST

1)Stone Free
2)Radio One Theme
3)Day Tripper
4)Killing Floor
5)Love Or Confusion
6)Drivin' South
7)Catfish Blues
8)Wait Until Tomorrow
9)Hear My Train A Comin'
10)Hound Dog
11)Fire
12)Hoochie Koochie Man
13)Purple Haze
14)Spanish Castle Magic
15)Hey Joe
16)Foxy Lady
17)Burning Of The Midnight Lamp

DISCOGRAPHIE

Radio One (1989)

(1989) - rock - Label : Rykodisk



Jimi Hendrix ou l'homme qui a sorti plus de disques mort que vivant. Il faut dire que le gars enregistrait absolument tout, les concerts dans les bars, les jams avec les potes, et aussi les sessions de radio. C'est tout le propos de ce Radio One, qui regroupe les morceaux joués par le Jimi Hendrix Expérience lors de cinq sessions pour Radio One en 1967. Regroupant à la fois des morceaux du guitariste et des reprises de classiques du blues et du rock, Radio One est bien plus qu'un simple best-of, c'est un témoignage d'une grande valeur.

En 1967, Jimi Hendrix vient d'arriver à Londres et il commence à se faire connaître de la scène anglaise, notamment d'un certain Clapton qui lui voue immédiatement une admiration sans borne. C'est dans ces conditions que le JHE enregistre les premières sessions pour Radio One. A cheval sur les séances d'enregistrement d'Are You Experienced? (qui sortira en mai de cette même année), les premières émissions font la part belle aux morceaux de ce premier album : "Stone Free", "Purple Haze", "Hey Joe" ou encore "Fire" et "Foxy Lady". Sans oublier une version absolument hallucinante de "Killing Floor" (reprise d'Howlin' Wolf) qui renvoie dans les cordes la reprise de Cream : incontournable.

Puis Are You Experienced? sortira avec le succès qu'on lui connait et la notoriété du Jimi Hendrix Experience ne cessera de monter : le trio sera de nouveau invité à la BBC fin 67 et enregistrera dans le studio les meilleurs morceaux de ce recueil, surtout des reprises. "Day Tripper" version acid rock pour commencer (où l'on peut entendre un certain John L. faire les coeurs), puis un "Hound Dog" méconnaissable sous les accords presque funky d'Hendrix, un "Catfish Blues" qui rend hommage au géniallissime Muddy Waters ou encore et surtout "Drivin' South", 4 minutes 50 de pur bonheur. Sous nos yeux, le blues de Curtis Knight se transforme en engin stratosphérique propulsé par la paire Mitchell/Redding et la fuzz d'Hendrix. Magique.

Pêle-mêle on retrouvera également une très élègante "Hear My Train A Comin'", jam song bien connue des amateurs d'Hendrix, une belle version de "Spanish Castle Magic" et tout se terminera sur l'excellentissime "Burning Of The Midnight Lamp". Dépouillée à l'extrème par rapport à sa petite soeur d'Electric Ladyland, cette version prouve s'il en était besoin l'extraordinaire qualité de songwriter d'Hendrix : avec quelques accords, un solo démentiel et une voix à couper le souffle, il insuffle une telle émotion à ce morceau qu'il est bien difficile de ne pas rentrer dans le monde haut en couleur du guitariste.


En un peu moins d'une heure, Radio One offre un tour d'horizon fort intéressant de l'univers d'Hendrix. De morceaux personnels en reprises étonnantes, ces sessions live s'adressent sans doute plus au fan du trio qu'au néophyte (le son s'il est bon, manque du relief des versions albums). Pourtant qu'il est bon de découvrir (ou redécouvrir) les oeuvres d'Hendrix dans des versions plus dépouillées, moins léchées et qui montrent l'étendue du talent du jeune guitariste.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7