3529

CHRONIQUE PAR ...

56
Dexxie
Cette chronique a été mise en ligne le 13 juillet 2009
Sa note : 7/20

LINE UP

-Jonny Zasella
(chant)

-Dennis Brandeby
(guitare)

-Anders Karlsson
(guitare)

-Janneck Larsson
(basse)

-Tim Ferm
(batterie)

TRACKLIST

1)My Friend
2)Catch 22
3)18 Years
4)Revolution
5)Dawning of a Day
6)All About You
7)Communication
8)Queen of Fools
9)Natural
10)All Right
11)Moonshine

DISCOGRAPHIE


Foobar The Band - Your Friend, My Friend
(2009) - pop rock - Label : Reside Records



Foobar, on n'a vraiment pas fait mieux. Sous Windows en tout cas. Ce lecteur lit tout simplement tout, non-seulement les mp3, mais aussi les aac, les ogg, les aif, les aa, au asf... avec freeDB il vous sort toutes les informations sur les albums que vous souhaitez, il vous tagge automatiquement vos fichiers, il est super léger, libre, gratuit, personnalisable à fond, il y a plein de plugins etc. Non, vraiment, Foobar, c'est de la balle, et je suis très content que ce soit à moi qu'on a confié cette chronique.

Voilà, quelques lignes pour l'intro. Ce n'est pas facile tous les jours, car nous avons certains standards d'écriture pour tenter de maintenir la qualité des articles. Alors, il faut respecter ça et réussir à mettre une certaine quantité d'informations dans un article. Et cet album est tellement plat, vide, inutile, ennuyeux, qu'il relèverait de la prouesse d'en faire une chronique intéressante. Il aurait été préférable d'écrire un article sur le logiciel homonyme (d'où la permission auto-octroyée de votre serviteur de taper une introduction hors-sujet, sorte de douce utopie dans ce monde de musique ô si dispensable.) En effet, cet album est loin de pouvoir un jour servir à autre chose qu'à mettre l'ambiance dans un bar pour fans de Marilyn Manson récemment convertis au stoner parce que c'est la mode. Pourtant, certains efforts sont faits, certains morceaux sont un peu plus contenus rythmiquement, on ralentit certains passages pour tenter de véhiculer d'autres sentiments, et on case des petites mélodies, des petites notes de gratte saturée ici et là, et puis c'est quand même pas mal joué, mais le résultat n'y est pas : cet opus manque vraiment de gros riffs tueurs.

Sur le plan purement technique, la relative faible qualité de ce disque réside dans divers éléments, nous sommes en présence d'une certaine faiblesse musicale. D'un côté, des mélodies archi-kitsch et réchauffées, avec une exécution assez carrée mais des arrangements plutôt vides de sens. De l'autre, des rythmiques vues, revues, encore revues, toujours revues, qui vont finalement dans le même sens que les mélodies : elles ne servent à rien. Plat, c'est l'adjectif qui résume cet album. Mention spéciale quand même pour "Catch 22", qui contient des choses assez agréables à l'oreille, notamment un petit solo de guitare pas trop mal joué et des harmoniques très sympathiques dans le refrain. Il y a même quelques petites variations d'intensité et de rythmes qui en font un morceau finalement pas mauvais. Il y a aussi l'intro de "All About You" au banjo qui est sympathique, mais là non plus, ça ne fait pas de cette galette un album indispensable. Non vraiment, il y a de l'idée, mais il aurait fallu creuser un peu les riffs, les mélodies, les différentes trouvailles pour en faire quelque chose d'utile.


Foobar, ai-je lu, font du stoner. Et Motörhead du brutal death. Plus sérieusement, l'écoute de ce cd n'est absolument pas désagréable, mais franchement dispensable. Il y a quelques passages pas trop mauvais, mais après tout, même Jocelyn Wildenstein peut sembler potable au milieu d'une foule de boudins.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4