3518

CHRONIQUE PAR ...

21
Wineyard
Cette chronique a été mise en ligne le 11 juillet 2009
Sa note : 12/20

LINE UP

-Paolo Ojetti
(chant)

-Daniele Galassi
(guitare)

-Christian Morbidoni
(guitare)

-Alessandro Infusini
(basse)

-Alessandro Vagnoni
(batterie)

TRACKLIST

1)User Advisory
2)Post-Split Anathemas
3)Forbidden Apples
4)Brain Pop-Ups
5)They Dance in Circles
6)The Heater, The Wall, The Hitter
7)The Next Is Mine
8)Back to Monkey
9)La Macchina del Trapasso
10)Pathological Acts at 37 Degrees
11)Drive-Gig Drive-Gig
12)Wizard Touch pt. 3
13)Nervous System Failure

DISCOGRAPHIE


Infernal Poetry - Nervous System Failure
(2009) - death metal death violent insensé syncopé - Label : Fuel Records



La vert et le violet sont deux couleurs esthétiquement complémentaires, parait-il. Sauf sur la pochette de Nervous System Failure. Graphiquement réussie (merci monsieur Mariani), elle représente parfaitement l'objet du délit (délire?) musical des transalpins d'Infernal Poetry, même si elle paraît plus intelligente que les textes. Amoureux de violence syncopée et gratuite, de breaks insensés, installez-vous, ça ne sera pas long...

Regardez-moi... Touchez-moi... Goûtez-moi... Sucez-moi... Avalez-moi... Vous n'auriez pas dû le faire, je suis la pomme interdite. Savez-vous que ma tête se remplit de pop-ups? Et si mon blanc était noir? Et si votre blanc était gris?...Je m'en fiche, je ne sais pas... Mais... Mais si la gauche était en bas? Si le bas était à droite? (la gauche peut être à droite, monsieur Kouchner) Et si ici était en fait là? Et si quand était où? Et si maintenant c'était plus tard?. Je préfère danser en rond, oui en rond... Ils font d'horribles bruits qui n'ont pas de son, et comment peuvent-ils, eux, qui n'avaient pas de bouche, et qui maintenant rient. Eh, les monstres, ne mentez pas!... Ne soyez pas timides, je vous connais, je sais que vous voulez essayer, que vous êtes prêts. Vous ai-je déjà dit que j'étais King-Kong? Je suis King-Kong, oui, King-Kong. Si, King-Kong. Enfin, King-Kong, quoi. Bientôt je serais à nouveau un singe, je veux être un singe, encore une fois. Voulez-vous baiser? Vous sucez? J'ai vu un ange abusé et violé. Le plaisir était mien, jetant des déchets sur ma bite.

Allez, va chercher la camionette, prends ton sac. Passe me prendre à 6 heures avec du fromage et du jambon. L'un est chauve, j'ai une maladie de la bite. Dépêchons, le cinquième est en retard. Dépêchons... File ton passeport ou je te laisse à la douane... C'est bon, on peut passer, de l'autre côté... Quel bordel, pas la bonne adresse... Une station service, un café et je vais chier. Vite, on va être en retard, encore, ils vont nous péter le cul! Juste à l'heure, juste à l'heure, on est tous là. Mesdames et messieurs, bienvenue. Vous avez aimé le show? Oui le show? C'était cool, mais on doit y aller. Beaucoup de filles, beaucoup de nichons, on serait bien restés, mais demain on remet ça... On reviendra nourrir la pomme qui vous sert de cerveau, comme la vermine annihilant vos sens et nourrissant votre libido de tentations juteuses... Et, oh, on vous avait prévenus...


Syncopé, dissonant, violent puis mélodique, titres courts sauf l'éponyme, à la façon "semi-grindcore" avec de petits breaks groovy, jazzy. Cela devient assez vite insupportable de se faire l'album d'une traite, mais on peut y prendre gôut. Peut-être, ou pas. Ou pas, peut-être. Allez donc écouter, je suis fatigué maintenant.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7