3443

CHRONIQUE PAR ...

17
Lucificum
Cette chronique a été mise en ligne le 26 mai 2009
Sa note : 11/20

LINE UP

-Kevin Roy
(guitare+chant)

-Jean-François Perreault
(guitare)

-Patrice Simard
(basse)

-Jean-Sébastien Gauthier
(batterie)

TRACKLIST

1)As My World Collapses
2)Escaping From
3)Blood Thirst
4)The Wicked Hand
5)Deep Within the Core
6)The Growing Need
7)Unleash the Beast
8)Just a Shadow
9)And Then...

DISCOGRAPHIE


Aesth - Deep Within The Core



A l’heure de la mondialisation à outrance, pas besoin d’être assis à côté du premier de la classe pour pouvoir jeter un œil indiscret sur sa copie. La preuve, c’est que Aesth (Sherbrooks, Québec) et Opeth (Stockholm, Suède), malgré les 5767km (très précisément) qui les séparent, comptent pas mal de points communs. Pas seulement les lettres « th » qui finissent leur nom, mais aussi et surtout la musique que les deux formations pratiquent. Bien sûr, dès qu’un groupe émergent donne dans le death métal progressif, la comparaison est inévitable, justifiée ou non. Ici, malgré la relative qualité de l'album, elle l’est.

Ceci étant dit, Aesth s’est coupé en quatre pour nous présenter Deep Within The Core. Totalement autoproduit, il a pourtant tout d’un objet quasiment professionnel. Déjà, l’impression et le design du booklet sont absolument nickels, largement du niveau de ce que l’on trouve dans le commerce. De même, la production globale, quoi qu’imparfaite (une batterie surmixée, par exemple), est propre, claire et puissante. Sans aucun doute un effort financier non négligeable pour nos quatre Québécois qui n’ont pas bénéficié de l’aide financière d’un label. Autant d’efforts au service de la musique mérite certes des louanges, mais encore faut-il que la musique soit bonne. Et Aesth, malgré toute leur bonne volonté affichée et leur motivation dont on ne doute pas un instant, n’évite pas certains écueils…

Les plus embêtants d’entre eux étant cette sensation de déjà-entendu. On l’a dit, il y a ces références à Opeth qui rôdent un peu partout, mais aussi à tout l’univers métal progressif, comme par exemple Pain Of Salvation en plus lourd. Beaucoup de guitares acoustiques qui alternent avec des gros riffs, le tout visant à développer une ambiance sombre et progressive, avec des petits côté Paradise Lost et Anathema dans certains arrangements ("Deep Within The Core"). Aucune réelle surprise ne vient troubler ces quarante-trois minutes de musique qui du coup filent dans les oreilles de l’auditeur sans grande difficulté mais sans grande passion non plus. Le chant de Kevin Roy est l’un des aspects qui contribue à donner une identité à Aesth, celui-ci se situant dans la même veine que celui de Schuldiner, hurlé et éraillé.

Un peu de vie : voila ce qui manque cruellement aux compositions de Deep Within The Core. Il y a de l’énergie, c’est (relativement) varié et complexe, l’intensité change d’un moment sur l’autre, mais le tout donne l’impression d’avoir été écrit par un générateur de compositions de death métal progressif. Malgré tout, il arrive de se laisser prendre par Aesth, comme avec "Unleash the Beast" et son ambiance posée ou encore "The Wicked Hand" et son riff entraînant. Mais quand Aesth devient plus typiquement death ("Blood Thirst", "Just a Shadow"), l’intensité – bizarrement – redescend, tant il manque à Aesth une vraie science de ce qui fait mal, du riff qui tue et du break efficace, surtout en ce qui concerne la batterie : beaucoup trop mécanique, et sans quasiment jamais utiliser les toms, ce qui rend les breaks à coups de caisse claire affreusement répétitifs.


Tout cela est donc un peu dommage. Sans même insister lourdement sur l’inévitable influence d’Opeth, Aesth manque de relief pour vraiment séduire l’auditeur, fût-il fan à la base de death métal progressif. Malgré tout, il faut saluer l’effort du groupe de présenter un produit professionnel à quasiment tous les niveaux. Gageons qu’avec Deep Within The Core, Aesth ne devrait pas avoir trop de difficultés à trouver un label.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2