3430

CHRONIQUE PAR ...

5
Fishbowlman
Cette chronique a été mise en ligne le 17 mai 2009
Sa note : 12/20

LINE UP

-Rob Moratti
(chant)

-Jim Gilmour
(chant+claviers)

-Ian Crichton
(guitare)

-Jim Crichton
(basse+claviers)

-Brian Doerner
(batterie)

TRACKLIST

1)The Human Condition
2)Step Inside
3)Hands of Time
4)Avalon
5)A Number With a Name
6)Now Is Now
7)Let It Go
8)Crown of Thorns
9)You Look Good to Me

DISCOGRAPHIE


Saga - The Human Condition
(2009) - pop prog - Label : Inside Out Music



Michael Sadler ayant quitté Saga pour de bon, on pensait que le groupe allait (enfin) se séparer, cela valait mieux que de tourner en rond et de sortir encore dix albums identiques à 10,000 Days. Peine perdue, Saga a choisi de remplacer l'irremplaçable : Michael Sadler, c'est un peu comme Freddie Mercury, un élément clé de l'identité du groupe, irremplaçable à première vue. L'heureux élu s'appelle Rob Moratti du groupe de hard FM... Final Frontier !

Hé oui, Rob Moratti, choix étrange s'il en est, ce gars chante comme s'il s'était coincé un doigt dans une porte ! Finalement, c'est le changement de musicien le plus important dans l'histoire de Saga depuis 1986, quand Jim Gilmour et Steve Negus avaient quitté le groupe. Imaginons un instant si Saga avait sorti un nouveau disque avec Michael Sadler, il n'y aurait eu aucune surprise, cela aurait lassé tout le monde. Au moins, avec The Human Condition, il y a un vrai suspens : comment va s'en sortir le nouveau chanteur ? À première vue, sa voix surprend vraiment, c'est un peu comme si le chanteur d'Act avait rejoint Saga... ça fait peur hein ? Act je veux dire, avec le chant le plus infect de la scène progressive actuelle, oui oui, n'ayons pas peur des mots ! Une fois cette première impression passée, force est de constater que Rob Moratti s'en sort plutôt bien, sa voix colle parfaitement au style de Saga, elle permet même de moderniser le son du groupe. En effet, des sonorités metal-prog sont davantage mises en avant ici ou là, plus qu'avec Michael Sadler en tout cas, trop pop pour ça. Michael Sadler aurait été bien incapable de chanter sur des titres aussi pêchus et metal-prog que "Step Inside" ou "Crown of Thorns", une nouveauté en soi pour Saga.
 
Enfin du changement dans leur musique, ça fait du bien ! Rob Moratti apporte un peu de fraîcheur, son timbre de voix, glacial, se mélange très bien avec les claviers « futuristes » de Jim Gilmour, cela apporte de nouvelles atmosphères. L'alchimie est là et se ressent surtout sur les titres plus calmes (l'aérien "Now Is Now" et la ballade "Hands of Time"). Quant à Ian Crichton, il semble retrouver un peu du poil de la bête et délivre quelques riffs de tueur dont il a le secret, chose qui manquait cruellement sur 10,000 Days. Ici, ce sera sur la partie instrumentale de "Now Is Now", sur "You Look Good to Me" et son tempo « bluesy » (dommage que le refrain soit aussi insupportable avec ses chœurs) et surtout sur "Let It Go", bien heavy, un des meilleurs titres, Rob Moratti y est très à l'aise. Comme quoi, on en trouve de bonnes choses dans cette nouvelle formule de Saga. Mais, à l'instar de 10,000 Days toujours, le groupe se perd à plusieurs reprises dans des démonstrations techniques stériles, surtout sur l'instrumentale inutile en introduction, "The Human Condition", où la tentative de concurrencer Dream Theater apparaît bien vaine.  


Globalement, The Human Condition n'est pas mauvais, rien d'exceptionnel, ce n'est pas une déception ni une grosse claque. J'avoue avoir du mal à accrocher à certaines mélodies et refrains ("Avalon" et "A Number With a Name" en premier lieu), quand Rob Moratti en fait des tonnes, en tirant vers les notes plus hautes, avec une voix « robotique », cela donne un effet « techno-dance-remix » à l'ensemble, faut s'y faire. A l'écoute d'un nouveau Saga, la frustration est toujours la même, celle de se dire que si le groupe prenait un peu plus son temps au lieu de sortir des albums à la chaîne, la qualité ne pourrait être que plus grande.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6