3405

CHRONIQUE PAR ...

9
Adam Weishaupt
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 12/20

LINE UP

-Nina C. Alice
(chant)

-Jim Voxx
(guitare)

-Henning Menke
(basse)

-Randy Black
(batterie)

TRACKLIST

1)Metal In Your Face
2)We're An Institution
3)Ridin' With The Devil
4)Trouble Shooter
5)Hit You Harder
6)Who The Hell Are You
7)War, Fire, Guns And Blood
8)I Wanna Be Me
9)Eva Braun Is Back In Town
10)I Don't Care
11)Loser
12)Can't Hear You
13)Shoot The Rats

DISCOGRAPHIE

Peace Breaker (2007)

Skew Siskin - Peace Breaker
(2007) - hard rock - Label : Soulfood



Si Motörhead était le docteur Frankenstein, Skew Siskin serait son Ygor, claudiquant dans l’ombre du Maître depuis le début des années 90, les yeux levés vers lui dans une grimace d’amour sans borne et ne vivant que pour le servir. Comme tout subordonné un peu fanatique, Skew Siskin a des tendances à l’imitation qui, quoi qu’on en pense, ont fait leurs preuves avec le temps chez un public dévoué et loin de se limiter à nos amis d’Outre-Rhin.

Peace Breaker, leur dernier album en date, tente rien que par son titre de recaser le groupe dans une tradition que l’on présumait dépassée – celle voulant que le rock’n’roll bâtard et couillu, brassant dans son alambic punk et hard, ait pour objectif principal de faire peur aux vieux et aux cons. Alors certes, influences obligent, Peace Breaker est bruyant. "Metal In Your Face", le titre d’ouverture, a tout pour rassurer l’amateur (bruits de branchements anarchiques, riff en plomb, double pédale puis accalmie tout relative « à la Phil Rudd » qui fera taper du pied les moins exigeants) dont le pêché mignon est de terrifier le riverain sans pour autant recourir à la dernière trouvaille de son gamin de 16 ans. Et le reste ? Nina C. Alice a toujours la voix de l’enfant caché de Bonnie Tyler et de Brian Johnson, Jim Voxx se calque toujours autant sur Phil Campbell, et Henning Menke et Randy Black forment une section rythmique solide.

Trois titres sur les treize (et oui, l’album est un peu long) ont été co-écrits avec Lemmy. l’auditeur averti et attentif notera que le premier, "Trouble Shooter", fait très Motörheard début 2000 (comprendre lourdaud), que le second, "Hit You Harder", aurait pu être un des meilleurs morceaux de Kiss of Death (comprendre pas mal, mais sans plus) et que le troisième, "Who The Hell Are You ?", nous renvoie sans ménagement à la recette miracle d’AC/DC : batterie monotone, ligne de basse mono note et riff perpétré à la gloire des bandes blanches intermittentes qui scindent nos routes nationales. Les autres morceaux sont du même acabit, sans hauts ni bas particulièrement remarquables. Le riff principal de "I Don’t Care", massif et répétitif, tranche un peu avec le déjà entendu ambiant, et le couple punk "I Wanna Be Me" et "Eva Braun Is Back In Town", collés dos à dos en plein milieu de l’album, fait l’effet d’une fritte particulièrement peu amicale sur une fesse brûlée par le soleil et fera sans doute redresser la tête de l’ennuyé éventuel. Niveau production, Peace Breaker aurait pu sortir il y a dix ans sans choquer qui que ce soit. La continuité sonore entre le Skew Siskin de 2007 et celui d’avant est telle qu’on se prend à soupçonner qu’un best of pourrait bien tromper son monde lors d’un blind-test, pour peu que la victime ne connaisse rien au groupe.


Bref, la prise de risques est nulle, tant au niveau des compositions que de la production. Les aficionados de Skew Siskin, qui n’attendent pas d’être surpris ou reconquis après une quelconque déception, devraient trouver leurs repères en moins de dix secondes montre en main et adorer. Ceux qui connaissent et qui s’en foutent peuvent continuer comme ça sans rien rater. Les néophytes, quant à eux, pour peu qu’ils ne prennent pas la sage décision de passer leur chemin et de laisser ce type de choses aux amateurs du genre, devraient rapidement se rendre compte si se pencher sur le reste de la discographie du groupe vaut le coup, tant Skew Siskin reste fidèle à lui-même avec Peace Breaker, un album de hard rock bateau qui, par définition, ne fait pas avancer le schmilblick.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3