3328

CHRONIQUE PAR ...

2
Cosmic Camel Clash
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 14/20

LINE UP

-XSheepX
(chant)

-Jim
(guitare)

-JJ
(guitare)

-Jon
(basse)

-Reynolds
(batterie)

TRACKLIST

1)Introduction
2)Demon's March
3)Day the War Began
4)Let Misery Flow
5)This Cross from Which I Hang
6)Through This Cleansing
7)Awaken to the Carnage
8)Promise
9)Into the Blazen Waters
10)Deathbed
11)New Day

DISCOGRAPHIE


The Seventh Cross - Scorched By The Flames Of Vengeance



Ca commence comme du pur gothique : l'intro de piano et de cordes est mélancolique au possible et très bien orchestrée. Puis le riff arrive et on se dit qu'on est face à un groupe de black à tendance goth, surtout à l'écoute du chant de XSheepX qui a une voix à égorger des poulets sous la pleine lune. Et alors qu'on pensait l'affaire pliée voilà qu'un riff clairement death mélodique débarque, avant qu'un plan de heavy/core écrasant ne vienne nous embrouiller encore plus! Pour unifier tout ça : ce chant black d'outre-tombe et surtout un son très efficace qui reste pertinent dans chacun des genres pré-cités. The Seventh Cross est un groupe qui a pris au mot l'étiquette "extrême généraliste" et qui va chercher l'inspiration pour distiller sa haine un peu partout… et en plus, le jeu leur réussit plutôt.

Le mélange est de tous les instants : "A Demon's March" lie blast-beats true black, plans doomcore à la Crowbar, metalcore rythmique à la Chimaira et même quelques dissonances néo. La démarche s'étend à l'échelle de l'album, et il devient clair au fil des écoutes que le but de The Seventh Cross est de lier la haine de l'extrême avec le plus de groove possible. Le résultat est pensé pour faire bouger les têtes en rythme tout en les assommant vicieusement de temps à autre avec un bon gros plan black/death violent. Techniquement irréprochable dans tous les styles, le groupe abuse par contre un peu des rythmiques très lentes -qui deviennent presque un gimmick - et il peut se montrer moins inspirés dans ses riffs à certains moments, comme dans "This Cross Which I Hang" . Un autre tic : les extraits de dialogues de films insérés en intro, qui surprennent la première fois mais plus après.

Scorched By The Flames Of Vengeance est donc un album varié et assez complet : le côté black peut prendre clairement le dessus comme dans "Though This Cleansing" où c'est le très bon break syncopé qui surprend pour une fois. Et même si le plan qui arrive un peu plus loin sonne très In Flames, on se rend compte que The Seventh Cross a réussi mine de rien à développer une identité propre, même si elle est encore timide. Surprise : la linéarité du chant de XSheepX est au final un avantage dans ce sens car il donne au tout une cohésion appréciable.


On sort de l'album avec l'impression qu'une fois que le groupe se sera débarrassé de certains tics il risque de devenir vraiment balèze : malgré quelques tâtonnements il est indéniable que cet album est une mine de riffs puissants et efficaces dans presque tous les styles associés au heavy/thrash. Encore un groupe à suivre…


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1