3301

CHRONIQUE PAR ...

3
TheDecline01
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 12/20

LINE UP

-Max Cavalera
(Chant+Guitare)

-Jairo T.
(Guitare)

-Igor Cavalera
(Batterie)

-Paolo Junior
(Basse)

TRACKLIST

1)Roots Bloody Roots
2)Procreation of the Wicked
3)Refuse/Resist (Live)
4)Territory (Live)
5)Propaganda
6)Beneath the Remains

DISCOGRAPHIE

Morbid Visions (1986)
Schizophrenia (1987)
Beneath The Remains (1989)
Arise (1991)
Territory (1993)
Roots Bloody Roots (1996)
Attitude (1996)
Ratamahatta (1996)
Blood Rooted (1997)
Against (1998)
Nation (2001)
Roorback (2003)
Revolusongs (2003)
Kairos (2011)
Machine Messiah (2017)

Sepultura - Roots Bloody Roots
(1996) - thrash metal - Label : Roadrunner Records



Allé ! Un petit single pour une fois. Et vu que Sepultura est le seul groupe auquel j’ai fait l’honneur d’acheter des singles, autant ne pas se priver de les chroniquer. Comme son nom l’indique, ce single comprend "Roots Bloody Roots" tiré de l’album Roots sorti la même année, il est d’ailleurs sorti pour le promouvoir, ainsi que la reprise de "Celtic Frost Procreation Of The Wicked" et deux titres live tirés du monstrueux concert de Minneapolis en 1994, "Refuse/Resist" et l’inédit "Territory".

Bon, "Roots Bloody Roots déchire", c’est une évidence. Qui n’a pas hurlé comme un damné son refrain ? «Roooooooooooooots Bloody Rooooooooooooooooooots !!!!!» Accompagné de l’esprit tribal de Roots à son meilleur niveau, cette chanson est certainement une des meilleures que Sepultura ait composée. Riff dantesque, refrain imparable, rythmique de plomb. Bref ça casque dur. Les percus du sieur Igor sont au sommet de leur art et les guitares sont grasses au possible. D’ailleurs on a l’impression d’écouter du moule frite belge avec une bonne bière. Champagne !

Ensuite la reprise de Celtic Frost, "Procreation of the Wicked". Je n’en connais pas l’originale, donc toute comparaison est malheureusement impossible. Mais à prendre la chanson comme ça, avec le son période Roots, on a comme un léger goût d’inachevé. Autant le riff de base appuie bien fort là où ça pèse, autant le refrain est un peu faible. Il casse la lourdeur de la chanson je trouve. C’est dommage car ça partait bien. Rythme pachydermique qui vous colle bien au sol, c’est du bon. A écouter sans refrain donc. Enfin le plat de résistance, le concert à Minneapolis. Que dire ? Comme déjà écrit dans ma chro de Blood Rooted, le son de ce concert enterre tout ce qui a été fait, Sepultura joue sur un rythme de malade et le tout donne un live légendaire.

Comme "Refuse/Resist", je me suis déjà fait plaisir à vous en parler, je m’étendrai plus sur "Territory" l’inédite. Son intro à la batterie me semble un peu loupée car trop simplifiée par rapport à l’originale studio, des difficultés à la reproduire ? C’est con parce que lorsque je l’ai entendue, Igor ne l’avait point écorchée. Enfin, c’est comme ça. Mauvais début mais par contre le reste est au niveau de ce live, c’est-à-dire trèèèèèèèès élevé. En plus Max exhorte le public à chanter le refrain «War for Teritoryyyyyy !!!!» Mais bizarrement la moulinette live passe moins bien sur ce titre. Peut-être est-ce dû à son rythme studio qui ne supporte pas le coup de peps et qui a donc été conservé tel quel, en tout cas, elle dégage bien moins de puissance que sa consoeur "Refuse/Resist", totalement transcendée elle. Une déception donc, surtout eu égard à la monstruosité du concert.


Un single bien fait quand même, court (15 min et puis s’en va) et qui a le mérite de proposer une inédite ("Territory" live donc) vraiment inédite.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6