3282

CHRONIQUE PAR ...

7
Count D
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 10/20

LINE UP

-Niko Ahokas
(chant)

-Matti Viisainen
(guitare+chant)

-Herkko Miikki
(guitare)

-Sofian Gezuri
(basse)

-Antti Suikkanen
(batterie)


TRACKLIST

1)Valor In Hatred
2)Art Of Beheading
3)Circle Of Dark Beliefs
4)Visions Of Death
5)Descent To Dark Clarity
6)Unleashed Be The Ungodly
7)Suicidal Cannibalism
8)Lost Awakening

DISCOGRAPHIE


Scent Of Flesh - Valor In Hatred
(2004) - death metal - Label : Firebox records



Voilà encore un groupe de brutal death apportant sa pierre à l’édifice déjà bien haut du style. Le deuxième album Valor In Hatred des Finlandais Scent Of Flesh se veut la copie disciplinaire de groupes comme Deicide ou Vader en passant par Decapitated. Il faut reconnaître, malgré cela, que le groupe a de quoi surprendre par sa maîtrise technique et son sens aiguisé du riff qui déchire tout. Pas de grosse surprise, donc, voire aucune même, si ce n’est la qualité d’exécution de ce Valor In Hatred qui plaira aux hordes de death-métalleux avides de nouvelles combinaisons de riffs à la Deicide.

Scent Of Flesh possède en effet tout du son de Deicide, c’est-à-dire des guitares blindées dans les aiguës et les graves, des blasts souvent rythmiquement désossés et un chant d’outre-tombe digne de Glen Benton période Legion. On retrouvera outre cette puissance l’efficacité des riffs et la concision rythmique des polonais Decapitated. Le premier titre de l’album Valor In Hatred pose les bases de ce death brutal haineux. De tout cela se dégagent certains titres moins conventionnels comme "Descent To Dark Clarity" bien plus thrash que ses compères avec de bons solos.

Le titre "Visions Of Death" est d’après moi le mieux conçu de l’album, frôlant le black metal dans quelques ambiances, dégageant vivacité et cohérence de l’enchaînement des riffs, et surtout dévoilant un passage mid-tempo un peu martial et bien conçu apportant une atmosphère bien plus sombre que d’autres titres. Il faut aussi reconnaître que si le chant est bon, il n’en est pas pour autant étalé partout. L’auditeur aura donc tout le loisir de se pencher assez précisément sur l’exécution instrumentale. Finalement c’est hors des sentiers battus que Scent Of Flesh peut faire la différence, ou tout du moins faire ressortir une touche personnelle à son album. "Unleashed The Ungodly" fait parti de ces titres avec son approche thrash et groovy.


Un album donc à ranger à coté des déjà nombreux autres disques de brutal death. Ne pas cracher dessus parce que le potentiel du groupe est bien présent et se fait sentir, mais à conserver sans plus d’excitation. C’est dans ce cas-là que l’on sent que ce genre de groupe fait sa musique pour le plaisir de la jouer et non pour la recherche originale qui aurait pu être enfantée. Voir Scent Of Flesh sur scène doit être la meilleure chose à faire pour le moment.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3