3228

CHRONIQUE PAR ...

60
Dizayeure
Cette chronique a été mise en ligne le 19 avril 2009
Sa note : 14/20

LINE UP

-Bjorn Boge
(chant+basse)

-Tore Osby
(guitare)

-Rolf Bjorseth
(guitare)

-Oysten Boge
(batterie)

TRACKLIST

1)Loading Up
2)Somebody Up There Likes Me
3)Unconditional Love
4)Warriors of Genghis Khan
5)Shadow in My Heart
6)Bite the Bullet
7)Starship Trooper
8)Trapped
9)The Battle of Kringen
10)Maniac
11)Silent Tear

DISCOGRAPHIE


Street Legal - Bite the Bullet



Street Legal… Tiens encore un groupe dont je ne soupçonnais même pas l’existence avant de recevoir la promo de leur nouvel album, Bite the Bullet. Bon, alors ils font du hard rock mélodique apparemment… Hmm, quelque chose me dit qu’ils ne vont pas s’étouffer dans leur inventivité ces quatre-là. Et ce pressentiment se confirmera à l’écoute de l’album. Pas de bouleversement musical majeur ni de recherches structurelles complexes en vue, mais ça n’a jamais empêché personne de sortir un album sympathique, non ?

D’entrée de jeu, on sait à quoi s’en tenir pour le reste de l’album. "Loading Up" s’ouvre sur un petit riff énergique vraiment pas mauvais et un chant clair mélodique très radio-friendly, avec son refrain qui se veut un peu plus musclé mais qui ne trompera personne tout en restant pourtant très efficace, un break tout en solo de guitare et un final plus couillu avec un riff et une voix plus gras et sales. Et ce sera, grosso modo, la même formule pour tout l’album : du pur hard-rock 70s/80s rétro dans la lignée directe de Thin Lizzy ou encore de Whitesnake ("Somebody Up There Likes Me" ou encore l’excellente "Bite the Bullet"). On notera quelques chansons un peu plus hard que la moyenne, telles que par exemple la chanson éponyme mais surtout "Warriors of Genghis Khan", où les riffs deviennent plus lourds, ce qui n’est pas pour nous déplaire !

Trois titres sortent cependant du lot. Les deux premiers sont les power ballades "Silent Tear" et "Shadow in the Heart", tout en arpèges, en cordes, en couplets mélodiques et en guitares larmoyantes. Il faut avouer que les deux chansons sont réussies, bien que "Shadow in the Heart" le soit un peu plus que "Silent Tear", et on prendra du plaisir à écouter ces morceaux, sans penser à rien d’autre, la tête vide. Le dernier titre qui sort du lot est la reprise du tube de Michael Sembello, "Maniac" (ô combien de fois déjà reprise auparavant ?). Street Legal s’en sort pas trop, trop mal, même si cette version ne s’éloigne pas vraiment de l’original, étant juste un peu plus rock. Reprise sympathique donc, mais que l’on ne retiendra pas et qui sera par conséquent la chanson dispensable de Bite the Bullet s’il fallait en désigner une.

En conclusion Bite The Bullet fait partie de ces albums qui font plaisir à écouter de temps en temps, car d’accès immédiat sans aucune prise de tête pour peu que l’on ne soit pas allergique au rock mélodique. Il ne restera pas gravé dans les mémoires, c’est sûr, mais remplit parfaitement son rôle qui est de nous divertir pendant une petite heure. Et bon nombre d’albums ne peuvent pas en dire autant.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1