3181

CHRONIQUE PAR ...

5
Fishbowlman
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 9/20

LINE UP

-Joe Lynn Turner
(chant)

-Uwe Reitenauer
(guitare)

-Jochen Weyer
(claviers)

-Dennis Ward
(basse)

-Chris Schmidt
(batterie)


TRACKLIST

1)Keep Tonight
2)Fame And Fortune
3)Heart Over Mind
4)This Is My Heart
5)Strenght Over Time
6)Another You
7)Fist Full Of Heat
8)Love's Gone Wrong
9)Night Moves
10)Danger Of Love
11)Making Up For Lost Time
12)Arms Of Love

DISCOGRAPHIE

Sunstorm (2006)
House Of Dreams (2009)
Emotional Fire (2012)

Sunstorm - Sunstorm
(2006) - hard FM - Label : Frontiers Records



Joe Lynn Turner est toujours aussi efféminé et également, à l'instar de son acolyte Glenn Hughes, très prolifique en ce moment : en plus de ses albums solos, il a participé à Brazen Abbot, Hughes/Turner Project, Avalon - The Richie Zito Project et j'en oublie sûrement. On va finir par croire que depuis que ces deux chanteurs sont signés sur Frontiers, le label les pousse à participer à tout et n'importe quoi, du moment que ça puisse être rentable. C'est en tout cas sous l'impulsion du boss de Frontiers qu'est né le projet Sunstorm, regroupant en fait le second album solo de Joe Lynn Turner qui était censé succéder à Rescue You.

Ce disque n'est jamais sorti à cause d'une mésentente avec son label de l'époque, Elektra. Réenregistré avec des musiciens allemands, dont Dennis Ward à la basse (Pink Cream 69), Sunstorm bénéficie d'un traitement actuel, avec une production (par Dennis Ward toujours) volontairement proche de l'album de Place Vendome avec Michael Kiske. Dennis Ward, le traître qui a osé "germaniser" Angra sur Rebirth, s'avère tout à fait adapté pour produire un album de hard FM comme Sunstorm, pas de problème, il était la personne qu'il fallait.

A trop écouter Joe Lynn Turner parler de sa carrière, on a l'impression que tout ce qu'il a fait est génial, que ce soit sa participation sur Slaves & Masters de Deep Purple, les morceaux composés pour la suite de Slaves & Masters (avec Jim Peterik et Ritchie Blackmore) ou bien sur les compos présentes sur Sunstorm, écrites à l'époque par Jim Peterik également et Dann Huff (producteur de Megadeth sur Cryptic Writings et Risk, ça vous parle peut-être plus là !). Or, quand on écoute ce nouveau disque, on cherche en vain ce qu'il peut avoir d'exceptionnel. Le premier titre, "Keep Tonight", fait penser à du Rainbow, mais avec la couche FM en plus. On se dit que Rainbow aurait pu sonner comme ça si Joe Lynn Turner en avait été le patron. Heureusement que c'était Ritchie le boss !

Tout est formaté hard FM à l'extrême, Turner ne s'en cache d'ailleurs pas, le but était clairement de s'orienter vers le marché américain. Et encore, on peut s'estimer heureux que Sunstorm ait été réenregistré avec les moyens d'aujourd'hui, qu'est-ce que ça aurait été si l'album était sorti en 1985 ou 86 ! Ce sont surtout les ballades qui retiennent l'attention ("Another You" et surtout la magnifique "Heart Over Mind" au piano), le chant et les choeurs sont impeccables là-dessus. Sinon, les rares morceaux hard rock ("Fist Full Of Heat", "Love's Gone Wrong") peinent à accrocher, l'enrobage étant trop FM pour être honnête. Et surtout, les choeurs sur les refrains deviennent gonflants à force d'être répétés ("Fame And Fortune") et les belles mélodies ne sont pas légion finalement.

En fait, plus les morceaux sont calmes et meilleurs ils apparaissent, impression confirmée à la fin de l'album sur les couplets de "Night Moves" et "Danger Of Love", avant que n'éclatent les refrains FM. Il ne suffit pas de ressortir des vieux morceaux écrits dans les années 80 pour que ceux-ci deviennent géniaux puisque même à l'époque des disques plus que douteux étaient mis sur le marché ! Peut-être que l'album aurait cartonné s'il était sorti à l'époque mais j'ai du mal à me l'imaginer, l'absence d'un hit potentiel étant flagrante. Et la carrière de Joe Lynn Turner a surtout eu du succès au Japon. Alors il est fort possible que Sunstorm plaise aux amateurs du genre, mais ceux qui s'étaient habitués à ses derniers albums plutôt rock risquent fortement d'être déçus.




©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7