3167

CHRONIQUE PAR ...

17
Lucificum
Cette chronique a été mise en ligne le 23 mars 2009
Sa note : 7/20

LINE UP

-Jakm1
(chant+guitare)

-Logan
(guitare)

-Müx
(basse)

-Tibo
(batterie)

TRACKLIST

1)Eclipse
2)In My Veins
3)Ad Hominem
4)Illusions
5)Chrysanthème

DISCOGRAPHIE

Demo (EP) (2008)

Memoryam - Demo (EP)



La facilité toujours plus grande qu’a un groupe à se créer (vive les forums de rencontre de musicien), composer (vive Guitar Pro et cie), s’enregistrer (vive Cubase, Line 6 et les ordinateurs) et finalement diffuser sa musique (vive MySpace, internet et les webzines métal…) est à la base une bonne chose. Ça permet aux groupes et aux talents naissants de se faire un nom, de prendre confiance en eux et de commencer une histoire qui, qui sait, finira peut être sous les projecteurs de Bercy. On ne compte plus les groupes de qualité qui ont émergés de cette manière. Quand à la myriade d’autres, eh bien… on les oublie aussi sec.

Ça tombe bien (ou pas), en même temps, lorsque l’on s’appelle Memoryam, de faire partie de cette dernière catégorie. A savoir les groupes qui diffusent leur démo avec une fougue et un enthousiasme rafraichissants, mais qu’il faut se résoudre à classer dans la pile des EP tout à fait moyens et oubliables. Originaire du Val-d’Oise, Memoryam propose donc sa première œuvre, qui consiste en cinq titres qui barbotent entre les eaux du heavy, du death et du rock énervé, sans jamais rien proposer de convaincant dans aucun de ces trois styles. Du heavy, nous retrouvons principalement les guitares, même si certaines approches riffesques ne sont pas sans rappeler le black-métal – mais timidement. Du death, il faut compter la voix, mais cette fois-ci, c’est vraiment mauvais. Jakm1 se contente de hurler en ajoutant un effet de saturation dans la voix en guise de cache-misère. Heureusement, il ne se contente pas de ce type de chant…

…malheureusement, le chant clair n’est pas vraiment mieux, entre pop/rock du pauvre ("Illusions") et heavy-metal de troisième zone ("Eclipse"). Cette voix sans réel charisme ni présence s’ajoute à des compositions peu inspirées, aux riffs simplistes et aux mélodies mal dégrossies. Le batteur se contente de mettre un peu de double-pédale dans son jeu de temps à autre, mais sinon les plans se répètent et se ressemblent, et ce ne sont pas les timides parties de synthés ou de guitares acoustiques qui apportent réellement de l’originalité dans l’ensemble. Seul point positif du groupe, les solos de guitare, joliment exécutés ("Illusions", "In My Veins"), parviennent à sortir légèrement l’auditeur de l’ennui. La production, quant à elle, sent bien évidemment le « homemade » (ou le petit studio du copain ingé-son), mais n’en est pas mauvaise pour autant. Reste le concept décrit dans la bio du groupe, qui n’a pas l’air trop mal, mais dont finalement on se fout un peu tant la musique sur laquelle il s’appuie est décevante.


«Son métal mélodique ascendant death a pour but d’apporter à l’auditeur les sensations physiques et mentales de l’humain dans lesquels il peut se reconnaitre». Difficile de lire une phrase aussi pompeuse en guise de conclusion dans la présentation écrite du groupe, surtout quand le résultat final est à ce point passable. Contentons-nous d’oublier Memoryam jusqu’à, pourquoi pas, un premier album ou une seconde démo. Mais alors, les gars, va falloir nous surprendre.



http://www.myspace.com/memoryam


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6