3133

CHRONIQUE PAR ...

43
Gazus
Cette chronique a été mise en ligne le 08 mars 2009
Sa note : 17/20

LINE UP

-Yann Ligner
(chant)

-Hugo Nicolet
(guitare)

-Samuel Bourreau
(guitare+chœurs)

- Fanfan Baron
(basse+chœurs)

-Jérémie Heintz
(batterie)

TRACKLIST

1)Lost
2)Mind Over Matter
3)The Chosen One
4)Save Me
5)My Chapter Ends
6)Soul for Sale
7)No Sound Disturbs the Silence
8)Duality
9)Mass Machine

DISCOGRAPHIE


Mistaken Element - Mind Over Matter
(2009) - thrash metal moderne - Label : Holy records



Après Engraved In Memory, sorti en 2006 et plutôt bien accueilli par la presse, les Poitevins de Mistaken Element sont de retour en ce début d'année avec Mind Over Matter, second album du groupe. Avec à ma gauche et au chant Yann Ligner, chanteur de Klone et à ma droite et à la guitare Samuel Bourreau, chanteur d'Hacride, nous avons ici la crême des chanteurs de la scène metal poitevine. Restent les autres membres, qui, s'ils ne jouent pas dans d'autres groupes médiatisés, ont toutefois la chance de jouer dans Mistaken Element, ce qui, au final, n'est pas rien.

Passés les détails sur les membres de la formation, concentrons-nous sur la musique. Mistaken Element joue un thrash extrême et résolument moderne, à grands coups de riffs tronçonnants et de double grosse caisse. À cela s'associent des mélodies apportées soit par la seconde guitare, soit par le chant. Ceux qui connaissent Klone savent comment s'en sort Yann Ligner, tant en chant clair qu'en hurlé mélodique. L'homme s'en sort tout aussi bien ici que dans son autre groupe, sans pour autant que la « touche Klone » soit trop présente et ce malgré son grain facilement reconnaissable. Les chœurs par Samuel Bourreau et Fanfan Baron, bassiste, permettent de conclure sur le point suivant : vocalement parlant, Mistaken Element a de très beaux atouts sur le papier. Dans la pratique, ceux-ci servent admirablement bien le groupe.

L'opener "Lost" annonce la couleur : ça tabasse. Riffs saccadés à la Gojira, mélodie en tremolo rappelant Meshuggah et ambiances et couleurs, qui permettent aux poitevins de se démarquer de ces deux groupes de référence. Dans le fond, cela rappelle fortement Klone et Hacride, mais dans la forme, cela change, l'aspect post-core n'apparaissant pas chez Mistaken Element, qui évite d'apparaître comme un ersatz/mix de ces deux groupes. Il faut dire que depuis le premier album, le groupe commence peu à peu à entretenir ses propres gimmicks, notamment au niveau des riffs de guitare, des chœurs ou encore des ambiances, construisant petit à petit son style propre. Ajoutons à cela que le très bon niveau technique des musiciens, au vu des plans distillés tout au long de l'album, est utilisé à bon escient : si un plan est alambiqué, il n'en sonne pas moins et ne tombe pas dans la démonstration vaine.

Les neuf titres qui composent Mind Over Matter réussissent à ne pas se répéter entre eux, dans un premier temps grâce aux parties de chant et de guitare mélodiques qui permettent de varier le propos du groupe, le temps que l'auditeur ait assimilé les riffs plus ou moins complexes que comportent les morceaux. Les compositions respirent entre elles (le semi-atmosphérique "No Sound Disturbs the Silence" à ligne de chant particulière) voire en leur propre sein ("Duality", "Mass Machine") et proposent chacune leur temps fort, du break écrasant de "Chosen One" aux chœurs de "Save Me", du blast bourrin et jouissif du morceau éponyme au refrain fou de "Mass Massive", doté d'un sentiment improbable d'optimisme et d'espoir. Ajoutez à cela la production de Frank Hueso (à qui l'on doit celle d'Amoeba d'Hacride) et voilà un disque d'un grand niveau.


Avec Mind Over Matter, Mistaken Element montre son habilité à créer un thrash moderne et ambiancé à souhait, mené par un chanteur excellent, distillant tout au long de l'album différentes atmosphères et couleurs, sans tomber dans la répétition. Avec un groupe d'une telle qualité, la scène poitevine a décidément de beaux jours devant elle.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 5 polaroid milieu 5 polaroid gauche 5