3129

CHRONIQUE PAR ...

5
Fishbowlman
Cette chronique a été mise en ligne le 08 mars 2009
Sa note : 12.5/20

LINE UP

-Phil
(chant)

-Betov
(guitare)

-B-Y Queruel
(guitare)

-Klod
(basse)

-Dog
(batterie)

TRACKLIST

1)Avant L’assaut
2)À la Gloire de Dieu
3)Les Stratèges
4)Division Blindée
5)Mary la Sanglante
6)Lycanthropie
7)Poison d’État
8)La Parodie du Fou
9)Souvenir de Gambais
10)Livide
11)Dernière Morsure
12)Vestige d’un Chaos

DISCOGRAPHIE


ADX - Division Blindée
(2008) - heavy metal - Label : Bernett Records



On va finir par croire que Trust fait des émules. Ces derniers étant les spécialistes des allers-retours « on se sépare et on se reforme », ADX a visiblement emprunté le même chemin. Bon, dans le cas d'ADX, cela reste quand même raisonnable puisqu'après s'être reformé une première fois en 1997 et séparé quelques années plus tard, ADX s'est à nouveau reformé en 2006. Le dernier album studio d'ADX, Resurrection (1998) se voulait plus moderne et n'avait pas forcément fait que des heureux.

L'album en anglais, Weird Visions (1990) n'avait pas eu non plus le succès escompté malgré l'appui du label Noise, cette déconvenue avait provoqué le premier split du groupe. Qu'en sera t-il avec Division Blindée ? ADX rencontrera t-il enfin le succès qu'il mérite ? Honnêtement, malgré quelques effets d'annonce de la part du label Bernett Records, promettant un album en tout point irréprochable, à la hauteur de la réputation du groupe, on ne peut pas dire que Division Blindée apportera à ADX de nouveaux fans. Division Blindée n'a pas d'autres ambitions que celle de faire plaisir aux vieux fans, en leur livrant sur un plateau un album « à l'ancienne », reprenant les recettes des trois premiers ADX, Exécution (1985), La Terreur (1986) et Suprématie (1987). Beaucoup de critiques ont été émises concernant le son très « roots » lui aussi ; Division Blindée aurait pu sortir en 1990 avec un son pareil, sans problème. Les habitués des productions scandinaves, bien propres et lisses, se demandant comment il est possible, en 2008, de sortir un album avec un son aussi pourri... il convient de nuancer un peu ce jugement ! Personnellement, j'apprécie ce son là, cru, metal à 200 % comme cela se faisait dans les années 80, sans fioritures, tout droit sorti du studio de répèt, avec un son de caisse claire bien sec. Mais il vaut mieux prévenir les oreilles sensibles.

Et à part ça ? Techniquement, comme d'hab, ça joue, les guitaristes délivrent leurs solos les doigts dans le nez et le batteur n'a jamais été aussi bon, avec des roulements de toms – caisse claire en veux-tu en voilà. Non, Marc Varez n'est pas le seul bon batteur de hard rock à savoir jouer en France, la preuve. Et musicalement, on retrouve du speed, des riffs heavy à l'ancienne, des mélodies, tout ce qu'il faut pour être heureux... on n'est jamais loin du speed mélodique par moments comme en témoigne les excellents "À la Gloire de Dieu", qui sonne comme un vrai classique ou "Dernière Morsure". Attention tout de même à ne pas se méprendre, le chant de Phil est assez hargneux et s'éloigne des clichés des chanteurs de hard rock français avec leurs aigus foireux. Pas pour rien qu'ADX avait pu reprendre de main de maître "Les Templiers" de Trust. Là on se dit que c'est reparti comme à la bonne époque, avec les longues parties instrumentales, des solos et des duels dans tous les sens, nous voilà prêts à ressortir les épées, la cotte de maille tout en reprenant en choeur le refrain majestueux de "Dernière Morsure", « Quand viendra mon heuuuuuuuuurrrrre ? ». Ce ne sont pas les bons titres qui manquent, surtout dans la première moitié de l'album : "Les Stratèges", "Lycanthropie", "Division Blindée"...


Malheureusement, tout n'est pas au même niveau, certains morceaux sont banals ("La Parodie du Fou", "Poison d'État", "Livide" – le chant est vraiment limite sur le pré-refrain de ce dernier), d'autres encore sont assez décousus dans leurs structures et on n'en retiendra pas grand chose du coup ("Mary la Sanglante", "Souvenir de Gambais"). Divison Blindée est un album de reformation honnête, au même niveau que Weird Visions, pas plus. Ce n'est pas avec ça que le hard français va se relever mais il y aura de quoi rassasier les fans pendant un moment, en attendant qu'ADX montre qu'il peut faire autre chose que de se reposer sur ses acquis.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6