3102

CHRONIQUE PAR ...

7
Count D
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 15/20

LINE UP

-Vorphalack
(guitare+chant)

-Xytras
(batterie+claviers)

-Masmiseim
(basse)

TRACKLIST

1)Epilogue
2)Beyond the Nothingness
3)Poison Infiltration
4)After the Sepulture
5)Macabre Operetta
6)Blood Ritual
7)Since the Creation
8)With the Gleam of the Torches
9)Total Consecration
10)Bestial Devotion
11)...Until the Chaos

DISCOGRAPHIE

Worship Him (1991)
Blood Ritual (1992)
Ceremony Of Opposites (1994)
Rebellion (1995)
Passage (1997)
Exodus (1998)
Eternal (1999)
Reign Of Light (2004)
On Earth (2005)
Era One / Lesson In Magic 1 (2006)
Solar Soul (2007)
Above (2009)
Antigod (2010)
Lux Mundi (2011)

Samael - Blood Ritual
(1992) - black metal - Label : Century Media



Blood Ritual a marqué la discographie de Samael du sceau de l’immortalité. C’est un album en tout point respectable qui mérite une attention particulière, avec une assurance musicale plus évidente que sur Worship Him. C’est plus Thrash, plus posé, mais avec une facilité déconcertante à créer une atmosphère personnelle, sombre et écrasante. Oui Blood Ritual a quelque chose de plus Thrash sur "Poison Inflitration" ou encore "Blood Ritual", qui pourrait presque rappeler un certain Schizophrenia de Sepultura, en beaucoup plus sombre et confidentiel.

Les riffs de guitares sont très bien exécutés, extrêmement entraînants, avec la batterie très présente de Xytras aux multiples influences. Bien qu'apparemment simple et basique, le jeu de batterie est en fait très judicieux, placé sur ou à contre temps, et permet de déployer la gravité des riffs et lancer la machine indestructible. Les compositions sont rapides, directes et ne laissent pas le temps pour souffler, comme sur l’excellent "Blood Ritual" envenimé, le "With The Gleam Of The Torches" dynamique et le très pesant "Bestial Devotion".

Il faut tout de même nuancer parce que cet album laisse respirer l’auditeur au cours d’ambiances sombres présentes sur des intros ou encore sur des titres courts comme "Since The Creation". L’atmosphère rendue par ces passages me semblent très importants parce qu’ils nuancent les compositions Metal directes et sans concession pour compléter une ambiance globale très sombre et donner toute sa valeur à cette création. Il faut d’ailleurs s’arrêter sur "Total Consecration", un exemple du genre avec les invectives de Vorph aux vocaux sur une musique post Apocalyptique. C’est très inspiré. A noter la pêche que dégagent les premiers titres, rapides et rythmiques, bien rentre dedans, comme "Beyond The Nothingness", "Poison Infiltration" et "After The Sepulture". Les guitares savent toujours nous ramener à une musique pesante quand cela est nécessaire, il n’y a qu’à se laisser guider !

"Blood Ritual" est un titre excellent rapide et accrocheur, bien Heavy/Thrash, avec toujours la voix de Vorph aux commandes pour nous rappeler que ce n’est pas une plaisanterie, parce que sa propre purification passera par le sang… Il est vrai que les paroles de l’album Blood Ritual n’échappent pas aux clichés du genre, mais je pense que personne n’ira les contredire, « Extreme Underground Metal » oblige ! Pourraient-ils évoquer autre chose que la mort, la souffrance et le néant avec une pareille musique ? Sincèrement non. Pour en revenir à la musique, le très Heavy "With The Gleam Of The Torches", placé entre deux titres d’ambiances, vient nous chanter dans l’oreille des riffs plutôt inoubliables et envolés. Il me semble que c’est le morceau le plus aéré de la galette, et la nuance est tout à fait appréciable, puisqu’elle nous ramène au Heavy péchu des années 1980, toujours avec le cachet Samael bien sûr.


Bon finalement c’est un bon album qui passe très bien, sur lequel plus d’une tête vont bouger (et ont déjà bougé) et qui mérite encore une fois le respect pour son authenticité. Et puis zut ! C’est du Samael !


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1