3064

CHRONIQUE PAR ...

6
Lord Henry
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 14/20

LINE UP

-Jim Peterik
(chant+instruments)

+ guests

TRACKLIST

1)Live Life
2)Burning With A Reason
3)Above The Storm
4)In The Days We Have
5)Stand And Be Counted
6)At This Time Of Night
7)A Kiss To Remember You By
8)The God In You
9)Secrets Of A Woman
10)A Talent For Loving You
11)Hiding From Yourself
12)Midnight In My Soul
13)We Believe

DISCOGRAPHIE


Peterik, Jim - Above The Storm
(2006) - hard FM - Label : Frontiers Records



Ce nom ne vous dit probablement pas grand chose ; pourtant, vous connaissez forcément Jim Peterik, puisqu'il n'est autre que l'homme qui se cache derrière "Eye Of The Tiger" et "Burning Heart", les deux tubes de Survivor illustrant les péripéties de Sylvester Stallone sur le ring. Ce serait toutefois une erreur de croire que la carrière de l'Américain se résume à cela. Elle débuta bien antérieurement avec Ides Of March, groupe culte du rock mélodique, et s'est poursuivie après l'épisode Survivor avec le collectif Pride Of Lions. Frontiers Records lui offre aujourd'hui, après presque un demi-siècle de carrière, de se livrer en solo. Jim, après avoir dépoussiéré ses vieux claviers favoris, s'est attelé à la tâche avec beaucoup de professionnalisme.

Il s'est même remis derrière le micro, alors qu'il avait l'habitude, depuis Ides Of March, de déléguer cette tâche à d'autres. Sans doute a-t'il jugé qu'il était plus à même de livrer l'émotion nécessaire pour mettre en vie ces textes très personnels ; mais Jim, s'il chante juste, n'est pas exactement au niveau des plus grands. En terme de composition, il n'est pas tombé dans le panneau : la contribution des Van Zant (Lynyrd Skynyrd et .38 Special) apportant par exemple à "Live Life" et à "Hiding From Yourself" un léger côté sudiste, permet de varier un tantinet les plaisirs et de ne pas décliner éternellement la même rengaine rock FM. Les guitares hard et les cuivres de "Secrets Of A Woman", de même, surprennent agréablement, surtout après une tendance générale au mid-tempo très fluide et accessible. La chanteuse Lisa McClowry - dont les capacités ne sont pas toujours utilisées à bon escient - renforcent cet aspect pop tout en le rendant agréable.

Les ballades, en revanche, sont par trop communes et putassières pour convaincre ; excepté peut-être "Above The Storm", ne tournant sans doute pas sur plus d'accords que ses voisines, mais moins prévisible dans l'ensemble. Les mid-tempo ultra-mélodiques sont légion sur l'album, tel "In The Days We Have", atteignant un certain niveau de régularité, mais à mon sens moins efficaces que "l'oeil du tigre" et que "le coeur qui brûle". Les musiciens ne font pas de miracles techniques, ce n'est pas là leur souci. Les compositions de Jim Peterik sont en revanche bien assimilées et la machine est bien rôdée ; on sent que Jim s'est entouré de gens qu'il connaît bien. Above The Storm reste un album de rock mélodique FM, avec tout ce que cela implique, mais s'élève grâce à ses qualités et l'expérience de ses musiciens au-dessus de la masse qui a choisi d'évoluer dans ce style actuellement.




©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7