3051

CHRONIQUE PAR ...

60
Dizayeure
Cette chronique a été mise en ligne le 23 février 2009
Sa note : 15.5/20

LINE UP

-Joonas
(chant)

-Juha
(guitare+backing vocals)

-Arzka
(claviers+guitare+backing vocals)

-Saurus
(basse)

-Clansman
(batterie+backing vocals)

TRACKLIST

1)Scars
2)Forsaken
3)Sleeping in the Fire
4)Rescue Me
5)Crimson Sky
6)Catch the Moon
7)Nights (We’re Living For)
8)Turning Point
9)Remains of Carmen
10)Last Day Alive

DISCOGRAPHIE


SaraLee - Damnation to Salvation
(2008) - gothique metal - Label : Innovative



Presque trois ans après Darkness Between (premier album très remarqué par la presse et le public), les finlandais de SaraLee reviennent avec un nouvel opus : Damnation to Salvation. La question que l’on se pose en déballant le cd et en insérant la galette dans le lecteur est si le groupe a réussi à passer le cap du metal gothique sympathique et a nous proposé quelque chose de vraiment marquant. La réponse semble mitigée : on reste dans la même formule mais le résultat prends tout de même et reste très agréable à écouter.

Difficile de se tromper après l’apparition du premier refrain : mélodies, chant clair et titres easy-listening seront à l’honneur sur Damnation to Salvation. Tout cela recouvert bien entendu de riffs simples mais puissants et efficaces, dans la plus pure veine metal-gothique, à l’image des riffs "Forsaken", "Catch the Moon" et "Turning Point" par exemple, frôlant parfois même le thrash comme sur le titre "Remain of Carmen". Damnation to Salvation contient son lot de refrains imparables et immédiatement identifiables ("Rescue Me", "Crimson Sky", "Nights"), même si à de rares reprises ils tombent un peu à plat, comme par exemple sur "Catch the Moon", chanson la moins réussie de l’album. Les mélodies sont elles fraîches et efficaces, à l’image des très bonnes "Sleeping in the Fire" et "Remains of Carmen". On notera la présence bien heureuse de parties de piano sur de nombreux titres. L’introduction de "Crimson Sky" et la fin de "Scars", réalisées au piano, sont ainsi de petites pépites mélodiques. L’atmosphère est créée par de légers claviers qui ne nous étouffent pas sous des superpositions sans fin de nappes complexes, mais qui savent rester simples et aller à l’essentiel, comme par exemple pour "Catch the Moon" et "Scars".

Le chant est ici essentiellement clair et très bien maîtrisée, transportant sa palette d’émotions nostalgiques avec lui. On remarquera cependant la présence de passages en crawl (un crawl pas bien méchant) sur "Forsaken" ou "Catch the Moon", qui rajoute un peu de piments et d’énergie à la musique de SaraLee. Au niveau de l’instrumentation, outre les riffs déjà évoqués plus haut, il n'y a vraiment que du bon. Les parties de batterie sont bonnes et intéressantes, en particulier sur les titres "Sleeping in the Fire" et "Remains of Carmen". La basse se montre hélas un peu plus discrète, du fait d’une erreur de sous-mixage malheureuse. Sur certains titres, on pourra entendre des arpèges et des accords à la guitare acoustique, sur "Crimson Sky" sur "Turning Point" par exemple ou sur "Nights" dont le mélange arpèges acoustiques/arpèges saturés est du plus bel effet. Deux power ballades sympathiques viendront parsemer la tracklist de l’album : "Crimson Sky" et "Nights", qui comportent également des solos bien sympathiques. On regrettera cependant que le groupe n’aille pas un peu plus loin sur certains, et ne nous propose quelque chose d’un peu plus original que ce qui se fait actuellement en metal gothique, car on sent que le potentiel et le talent sont là.


En conclusion, Damnation to Salvation plaira aux amateurs de metal gothique mélodique, très easy-listening, dont les titres pourraient très bien passer sur les grandes ondes, à l’image d’un certain Evanescence. Malgré un petit manque d’audace et de culot, on ne boudera cependant pas ce très sympathique album qui saura combler les aficionados du genre.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4