3000

CHRONIQUE PAR ...

8
Alexis KV
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 14/20

LINE UP

-Protector (chant+claviers+guitare+batterie)

-Silenius
(chant+claviers+basse)

TRACKLIST

1)Bauglir
2)Across The Streaming Tide
3)Mirdautas Vras
4)Might And Glory
5)Beleriand
6)Northward
7)Menegroth
8)Land Of The Dead

DISCOGRAPHIE


Summoning - Oath Bound
(2006) - black metal ambient - Label : Napalm Records



Un site internet à tendance sarcastique affirme qu'un véritable black-metalleux ne doit pas se contenter de l'anglais, mais doit également pratiquer le norvégien, le latin et l'orque. On ne sait pas trop si les membres de Summoning ont des notions de Bokmål ou de Nynorsk, et ils ne semblent pas non plus verser dans le latin de cuisine comme bon nombre de leurs compères. Par contre, filiation avec l'univers de Tolkien oblige, en ce qui concerne l'orque ils pourraient sûrement donner des conférences dans quelque convention obscure d'amateurs de jeu de rôle. Mais pour l'instant ils se contentent simplement d'être l'un des groupes de black metal (voire de metal tout court) autrichiens les plus renommés, et continuent à prodiguer une musique plutôt originale et personnelle...

Pour certains (les fans), ce nouvel album se sera fait attendre, pour d'autres (votre fidèle serviteur), c'est l'occasion de faire connaissance avec l'univers particulier du groupe, à la croisée du black metal, de la bande originale de film et de musique d'ambiance pour parties de Donjons Et Dragons. Pas l'ambiance de taverne-où-l'on-se-biture-en-attendant-le-mystérieux-employeur à la Naheulband, attention, mais celle qui s'instaure quand on contemple les portes majestueuses de Karaz-a-Karak ou bien quand on traverse la fantomatiques Plaine des Os. De l'épique soft, appelons-le comme ça. Et le plus impressionnant, c'est que le groupe y parvient avec des moyens à première vue très limités et ne prédisposant pas au métal grandiloquent tel qu'on le conçoit habituellement.

Petit résumé des profils et compétences de la bande d'aventuriers de Summoning. Comme précisé précédemment, Protector et Silenus sont des personnages multi-classés. Leur obédience black-metal est illustrée d'une part grâce à Imiter le Cri d'un Gargouille (+3), compétence dans laquelle Silenus se révèle plus convaincant, car plus rauque et agressif (notamment sur "Midtrautas Vras"), d'autre part par le biais de l'artefact Guitare au son Naze, heureusement utilisé avec parcimonie et bien en retrait dans le mix. L'aspect presque cinématographique des compositions repose sur le trait de caractère Des Claviers, Plein de Claviers, avec Plein de Sons Différents, contrebalancé par la faible valeur de leur caractéristique de Moral (ça va chercher dans les -10, à vue de nez), grâce à quoi nous obtenons non pas du pompeux gaillard, mais plutôt du mélancolique contemplatif possédant une certaine vigueur.

Les airs fortement empreints d'une marque que l'on pourrait qualifier de folklorique ne dérangent ni ne rebutent l'oreille, s'écoulant de manière presque paisible au long des compositions d'une durée de D6+6 minutes. L'apparente monotonie des titres est rompue par des petites touches de diversité, comme les excellents choeurs en chant clair de "Might And Glory" ou "Land Of The Dead", et l'ambiance est constamment soutenue par des percussions tribales que l'on penserait presque faites en Vraie Peau de Troll, si l'on ne savait pas qu'il s'agit d'une boîte à rythmes. Une véritable aubaine pour ceux qui cherchent une musique pour accompagner leur prochaine exploration de l'Antre de Gnashrak, et disponible pour une quinzaine de pièces d'or chez tout détaillant qui se respecte.




©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3