300

CHRONIQUE PAR ...

7
Count D
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 17/20

LINE UP

-Candice
(chant)

-Staiph
(guitare)

-Greg
(guitare)

-Roswell
(basse)

-Guillaume
(batterie)

TRACKLIST

1)Méléna
2)Crucifère
3)Détruis-moi
4)Septum lucidum
5)Le fruit des anges
6)Infini
7)Rutsah
8)Je vous hais
9)L'instant sourd
10)Simiesque
11)Ailleurs c'est ici
12)Elle s'endort

DISCOGRAPHIE

Autopsie (2000)
Samantha (2002)
Sôma (2004)
III (2012)
Ex Umbra In Solem (EP) (2014)
Ankaa (2016)

Eths - Sôma
(2004) - hardcore néo metal - Label : Sriracha Records



Une question: pourquoi tout le monde connaît ce groupe de nom alors que Sôma n’est que leur premier album après deux maxis? Peut-être parce que Eths, la formation hardcore marseillaise, pas si vieille que ça, est un groupe de concert, avec plus de deux cent concerts un peu partout. J’avoue ne pas connaître les deux maxis précédents, mais ce Sôma a vraiment de quoi séduire.

… de quoi séduire par sa puissance. Sôma est très bien produit, mettant en avant toute forme d’expression quelle qu'elle soit, les guitares précises et intenses, le chant extrême entre hardcore et metal extrême et le chant féminin de Candice absolument riche apportant une réelle valeur charismatique et créatrice. Le premier titre de l’album "Méléna" nous emmène dans une dimension metal hystérique mené par des rythmiques rapides et saccadées tout autant que précises; de même pour "Je Vous Hais", plus nuancé et obscène mais réellement accrocheur avec des riffs rapides en alternance de guitares.

… de quoi séduire par sa diversité musicale. Eths franchit les barrières du metal classique avec des compositions riches d’influences. Le martial "Simiesque" en est un bon exemple, créant une tension instrumentale emmenée par le chant féminin presque innocent, avec des paroles ignobles, comme à l’habitude. Les passages lents sont les rayons de soleil après la pluie avant de laisser place au chant extrême.

… de quoi séduire par l’ambiance de l’album. Le plus surprenant, c’est cette capacité à faire un metal ma foi classique dans certaines constructions, mêlé à une composante tout simplement originale et personnelle, voire effrayante. Il n’y a qu’à écouter "L’Instant Sourd", sexuel, décadent, vampirique… Prenant à chaque écoute. L’auditeur retrouvera ces vocaux susurrés un peu partout dans les compositions, en équilibre malsain avec les invectives masculines. Les vocaux sont sur cet album un point fort, notamment dans le sixième titre "Infini", variant la souffrance et l’agressivité. Bref, une belle palette super expressive sur ton de paroles étranges telles que " tu n’existes pas! ".

Dommage que les textes ne soient pas encore disponibles parce qu’il doit être bon de s’enfoncer plus encore dans le monde décadent de Eths à la lecture des paroles. Alors vous n’êtes pas vraiment pour le hardcore? Certes il s’agit de la principale influence, mais Sôma va plus loin, telle une B.O. de film d’horreur pleine de messages négatifs et maladifs. Pour conclure, un mot: surprenant! Une très belle valeur française sur la scène metal, la seule qui a compris que le hardcore peut s’interpréter avec personnalité, créativité et avec autant d’expressivité. Et quand on sait que c’est sur scène que le groupe montre tout ce dont il est capable…




©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2