2963

CHRONIQUE PAR ...

2
Cosmic Camel Clash
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 14.5/20

LINE UP

-Devin Townsend
(chant+guitare)

-Jed Simon
(guitare)

-Byron Stroud
(basse)

-Gene Hoglan
(batterie)

TRACKLIST

1)Dire (Intro)
2)Consequence
3)Relentless
4)Rape Song
5)Home Nucleonics
6)S.Y.L.
7)In the Rainy Season
8)Devour
9)Aftermath
10)Oh My Fucking God
11)Force Fed
12)Detox
13)All Hail the New Flesh
14)Far Beyond Metal
15)
16)Bonus
17)
18)Relentless (music video)
19)Detox (music video)
20)Interviews

DISCOGRAPHIE


Strapping Young Lad - For Those Aboot To Rock (DVD)



Deuxième sortie live pour Strapping Young Lad après No Sleep 'Till Bedtime, avec cette fois l'image en plus du son. For Those Aboot To Rock (ouarf!) est un DVD qui nous présente un live à Vancouver de quatorze titres de la tournée «SYL», deux clips vidéo ("Relentless" de l'album SYL et "Detox" de l'album City) et quelques petits délires backstage agrémentés de bouts d'interviews. Oh, et bien que la boîte du DVD annonce également des pom-pom girls nues dans le contenu (re-ouarf!) je n'en ai pas vu trace. Et croyez-moi, j'ai bien cherché. J'ajoute que commandé sur le site officiel www.hevydevy.com le tout coûte seize euros port compris (depuis le Canada!), avec en plus une bio du groupe et une dédicace à votre nom. Ils sont gentils, ces gens-là, tout de même.

Sinon on peut parler pour commencer de l'interface de ce DVD et de ses aspects techniques. Elle est sympa sans plus: on peut jouer le live en entier ou choisir son titre (le minimum, quoi), et les menus sont réussis graphiquement. Par contre, sur la plupart des pages le fond sonore est composé d'une mixture de différents titres qui énerve assez rapidement. De plus on ne trouve aucun sous-titre, ni durant les chansons ni durant les interviews, et de multi-angles il n'est pas question non plus. Le livret est minimaliste mais réussi (par contre il manque "Home Nucleonics" dans la setlist!), et la pochette très belle à mon humble avis.

En ce qui concerne la mise en scène visuelle du live, il y a de bonnes et de mauvaises idées. Dans les bonnes, je cite le montage qui est dynamique sans tomber dans le travers insupportable de certains lives filmés qui se la jouent "clip hystérique" et auxquels on ne comprend plus rien. Dans la même veine le split-screen est intelligemment utilisé, à savoir sans abus et permettant de réellement profiter des performances des musiciens quand l'écran se divise. Les plans larges sont assez rares, le tout étant filmé "de près"... à UN détail près, qui est pour moi l'erreur de ce DVD. Amis batteurs, lamentez-vous: les pieds de Gene Hoglan ne sont jamais filmés. C'est dingue, ce type est la référence mondiale de la double-pédale et il n'y pas une caméra placée derrière ses pieds pour qu'on voie comment il fait ses trucs de fou! C'est honteux et effroyablement frustrant. En résumé la mise en scène est beaucoup plus typée "groupe de hard rock du coin" que "groupe énorme". La salle est d'ailleurs de taille moyenne, bien que blindée.

Et donc ce live, que donne-t-il? Il donne, les amis il donne! La set-list est orientée sur l'album SYL, et ces titres sont absolument merveilleux en live. Le live commence par l'enchaînement "Dire" / "Consequence" / "Relentless" / "Rape Song" qui nous avait déjà fait bien mal sur l'album, et l'interprétation est brillante. Le chant est ce que j'attendais au détour, et Devin est proprement monstrueux sur ces titres comme durant la plupart du show. Il sort ses hurlements purs et ses bon sang de notes suraigües écorchées terriblement bien, et sur "Rape Song", une fois chaud, il est bluffant. Le père Hoglan (placide dans la violence) balance ses cascades de double hyper maîtrisées à loisir, et le jeu des guitaristes est mis en valeur par l'image (ces riffs!)... Mais pas par le son. En effet les guitares sont un peu sous-mixées au début bein que ce problème s'arrange en suite. Au niveau de l'attitude Devin se la joue métalleux un maximum, de manière consciente: on sait que le heavy-metal est pour lui profondément parodique, et il assume son personnage de frontman hurleur avec conviction et dérision. Jed Simon est une machine à poses, c'est le guitariste métal dans toute sa splendeur. Byron Stroud assure ses parties et headbangue sans arrêt.

Le premier couac arrive au moment de "SYL", titre du premier album dont l'interprétation sur le live No Sleep 'Till Bedtime était un moment fabuleux. Devin commence à donner ses premiers signes de faiblesse au niveau vocal: il oublie une bonne partie des paroles du couplet et sur le refrain en chant clair on le sent à la lutte parfois. C'est quelque chose qui parsème ce concert et qui est assez étrange: Devin est inégal au chant. Il lutte sur certaines parties mais en passe d'autres merveilleusement bien, et les plus compliquées ne sont pas forcément celles que l'on pense. En tout cas la version de "SYL" présente sur ce DVD est bien inférieure à celle, démentielle, présente sur le live précité, et ce constat vaut malheureusement pour une bonne partie des titres de City. Soyons clairs: Devin est un monstre. Il réussit à passer 99% de ses notes, et le grain de ses hurlements est absolument époustouflant... Le chant clair d'"Aftermath" (!) est très bien géré, comme celui de "Force Fed". Mais sur la fin du concert Devin est limite niveau souffle, et "All Hail the New Flesh" passe en luttant. Le chanteur ne modifie ses parties que quand il n'en peut plus, et c'est peut-être un choix qu'il aurait dû faire plus souvent, car je préfère quand il chante dans un registre qui lui demande moins d'efforts (hurlé suraigu ou clair pur) plutôt que quand il s'entête à atteindre telle note médium en hurlant alors qu'on le sent fatigué (comme sur "Detox"). Ça reste d'un niveau qui laisse rêveur en tout cas. L'ambiance en fin de concert est très décontractée, et un fan est appelé sur scène pour chanter le refrain de "Far Beyond Metal"... Et le massacre en toute logique, car pour passer ce truc il faut être un chanteur déjà carrément doué. Mais il assume, et les musiciens se font très plaisir à le laisser gérer la situation en prenant des poses à la con à l'arrière de la scène.

Pour les bonus, pas grand-chose à se mettre sous la dent: les deux clips sont risibles, en particulier celui de "Relentless" qui utilise vingt fois le même plan d'un robot en scotch et en alu qui casse un crâne humain avec un maillet, dans une référence à Terminator 2 j'imagine. En gros c'est du cliché de groupe qui joue en faisant les méchants avec public de jeunes en transe et montage stroboscopique qui casse le crâne. Et pour les bonus "backstage" et "the band", c'est un peu du foutage de tronche, soyons honnêtes. Le premier est un rapide passage en revue de membres de l'entourage du groupe qui en disent du bien, et le deuxième un rapide passage en revue des membres du groupe disant du bien d'eux-mêmes, le tout haché sans cesse par des passages live présents aux quatre-cinquièmes sur le DVD. Devin Townsend est un personnage fascinant qui a beaucoup de choses à dire... et à part sa définition du métal comme étant un genre ridicule par essence dans lequel il se complaît, on n'apprend pas grand-chose... A part si on ne parle pas anglais, l'absence de sous-titre faisant que dans ce cas on n'apprendra rien du tout.


Donc au final ceci reste un live de Strapping Young Lad donc d'une qualité supérieure en soi, mais un DVD un poil décevant dans l'ensemble. L'interprétation des titres de l'album SYL est une tuerie et comblera les fans, c'est du bonheur de brutalité. Les titres de City et Heavy As A Really Heavy Thing sont moins bons que sur le live No Sleep 'Till Bedtime, mais contrairement à ce dernier cet enregistrement semble bien ne présenter aucun overdub, ceci expliquant peut-être cela. Reste un concert très bien filmé et d'un niveau franchement supérieur, même s'il n'est pas parfait. For Those Aboot To Rock montre un groupe qui a des failles tout en restant très bon, et si le "mythe" Strapping Young Lad est un peu écorné on reste tout de même sacrément impressionné. Fans, ruez-vous dessus!


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2