2925

CHRONIQUE PAR ...

39
Pietro
Cette chronique a été mise en ligne le 11 janvier 2009
Sa note : 14.5/20

LINE UP

- Mike
(chant)

- Spud
(guitare)

- Jompa
(guitare)

- Eric
(basse)

- Matte
(batterie)

TRACKLIST

1)Scarsuit
2)Pigfarm
3)Mindblock
4)All Hail
5)Lifeless 1 (Sick of Living)
6)Lifeless 2 (Unwilling to Die)
7)Vigilante
8)Product of Massmurder
9)Virginia 32
10)Awakening of Vermin

DISCOGRAPHIE


One Hour Hell - Product Of Massmurder
(2008) - death metal thrash metal - Label : Twilight



Etre suédois lorsque l’on joue du metal peut a priori sembler être un gros avantage, tant ce pays a su produire de groupes de qualité. Cependant comment se différencier de ses si nombreux petits camarades et sortir du lot lorsque l’on est qu’un nouveau groupe de metal suédois parmi tant d’autres ? Avant même d’insérer ce CD dans son lecteur, le chroniqueur pense donc savoir à quoi s’attendre… avant d’être légèrement surpris.

One Hour Hell a pris le parti de s’éloigner volontairement du death mélodique léché si typique de son pays et qui est menacé d’aseptisation. Les mélodies sont donc le cadet des soucis du combo de Stockholm, qui préfère mettre l’accent sur une agressivité et une hargne de tous les instants directement hérité du thrash. Le résultat peut être qualifié de thrash à chant death ou de death à rythmiques thrash selon les points de vue des amateurs d’étiquettes précises. Un nom vient rapidement à l’esprit à l’écoute de ce violent Product Of Massmurder : The Haunted, période Marco Aro pour être précis. En effet le combo hanté descendant d’At The Gates a réalisé deux excellents albums avec ce chanteur (The Haunted Made Me Do It et One Kill Wonder) qui semblent avoir influencé directement One Hour Hell. On y retrouve en effet ce même mélange équitable entre thrash et death, boosté par un gros son très bien mixé (la basse est à l’honneur pour une fois !).

Product Of Massmurder se distingue quand même de la musique de ses ainés par certains détails. Même sur ses albums les plus bourrins, Anders Björler conservait son sens de la mélodie lugubre et du solo marquant hérités de ses années passées à la porte (hum…). Ici il n’est pas question de solo sur tout l’album. Les titres s'enchainent comme autant de coups de machette dans la gueule. Les seuls variations dans l’intensité viennent de rares accalmies comme l’intro en arpèges du lourd et puissant 'Lifeless 1 (Sick of Living)' ou la fin de l’excellent 'Vigilante'. Mais ces passages sont vite enchainés avec des morceaux plus classiques pour le groupe, notamment un très bon 'Product of Massmurder' au refrain marquant. C’est d’ailleurs l’un des seuls refrains qui se démarque en étant réellement mémorisable, ce qui est dommage dans ce style très intense où un refrain accrocheur est souvent le meilleur moyen de différencier les morceaux. Mais la qualité des riffs rattrape ce petit défaut regrettable.


Malgré une influence réellement envahissante que le groupe aurait intérêt à atténuer dans le futur, Product Of Massmurder est un de ces albums directs et efficaces (10 titres, 34 minutes) qui n’ont d’autre but que de permettre à l’auditeur de se défouler et qui y parviennent parfaitement. The Haunted a pas mal évolué depuis le retour de Peter Dolving derrière le micro, et pas forcément au gout de tout le monde. One Hour Hell est là pour continuer là le combo de Göteborg s’était arrêté. Un très bon choix pour les nostalgiques de Marco Aro (il y en a!).


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7