2772

CHRONIQUE PAR ...

26
Mucopurulence
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 15.5/20

LINE UP

-Tatiana Deleens
(chant)

-Anne Muller
(chant)

-Guillaume Turc
(guitare)

-Romain Yacono
(basse)

-Florian Boitrel
(batterie)

TRACKLIST

1)Dark Illusion
2)Soul's Glance
3)Rebirth
4)God's Will
5)Unexplained & Silent
6)The Other
7)Bloodshed
8)Epilogue

DISCOGRAPHIE

Mindtrap (2004)

Spherical Zone - Mindtrap
(2004) - néo metal dark metal - Label : Autoproduction



Spherical Zone est un tout jeune groupe de Rouen formé en 2002 et né des cendres de deux membres du groupe Plasma. Le groupe se réclame de Tool et de Deftones en particulier et force est de constater que si l’on retrouve des éléments de ces groupes dans la musique de Spherical Zone, il est évident que le groupe a su trouver sa voie puisque le compos de cet EP intitulé Mindtrap ont une vraie personnalité, chose dont peu de groupes peuvent se targuer lors d’un premier jet! Le groupe nous présente ici un EP concept pas piqué des hannetons et d’une variété musicale excellente.

Et oui, premier EP et déjà un concept album derrière! En effet ce Mindtrap nous raconte une sorte de lutte intérieure d’une personne qui se retrouve dans un univers totalement inconnu et forcément hostile à sa survie. C’est peut-être cet environnement étrange qui conditionne l’obscurité qui ressort de ce mini-album. Il est évident que « sombre » est un des meilleurs qualificatifs de la musique du groupe, bien que les compos peuvent se faire angéliques par moment, la frayeur et l’horreur ne tardent jamais à réapparaître… Sur fond de pessimisme se développent donc ici les huits titres qui composent cette histoire.

Première grosse claque, le travail vocal! C’est indéniablement ce qui saute à la tête dès la première écoute. On a ici affaire à deux chanteuses, Tatiana et Anne, qui évoluent dans un registre très… différent on va dire. Anne est la voix angélique qui apporte la douceur, le calme voire la volupté alors que Tatiana est son pendant infernal, colérique et agressif et qui évolue dans un registre plutôt black métal et introduit direct une originalité et une personnalité très forte aux titres. Ces changements incessants entre voix criarde et voix douce fait monter d’un cran la tension et le côté « schizophrène » de l’ensemble et montre ainsi la qualité de la mise en situation musicale du concept, chose à priori pas simple…

Deuxième claque, le travail de composition est absolument carré et oscille entre riffs purement heavy, rythmiques thrash, plans atmosphériques et breaks bien sentis le tout agrémenté de solos mélodiques efficaces et bien construits. Les refrains sont eux aussi efficaces et se retiennent facilement, ce qui donne une grande cohésion à tout ça. Cohésion qui ne dépareillera jusqu’à la fin de l’écoute du disque. Enfin troisième claque, le son… franchement tout est absolument clair, les instruments sont bien distingués, le tout sonne vraiment bien. La batterie appuie parfaitement les riffs les plus tranchants et la basse se fait mélodique sur les parties plus atmosphériques. Rien à redire sur la production, ça sonne abouti et professionnel je crois qu’il n’y pas grand-chose à dire de plus. Il reste tout de même quelques imperfections mais minimes comparés à la qualité générale de l’ensemble.


Spherical Zone, on le sent, a travaillé dur pour arriver à sortir un disque qui attirera les maisons de disques et divers labels en quête de sensations. Et force est de constater qu’ils ont mis le paquet à tous les niveaux et ils devraient rapidement se faire remarquer, c’est en tout cas tout ce qu’on peut leur souhaiter… Assurément un groupe qui peut devenir gros sur la scène hexagonale qui se fournit de jour en jour de très bonnes formations. COCORICO!



©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4