2766

CHRONIQUE PAR ...

5
Fishbowlman
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 11/20

LINE UP

-Dominique De Vos
(chant+guitare)

-Pieter Minne
(guitare)

-Jeem Talloen
(basse)

-Stef De Rijck
(batterie)

TRACKLIST

1)Rocket to Hell
2)Colourblind
3)White Trash Mayhem Party
4)Tattoo Lover
5)Go Go Racing
6)Devil's Drive
7)(Such a) Random Night
8)Maintain the Species
9)Space Cowboy
10)Little Drama Queen
11)Satan is a Woman
12)Hammer Down

DISCOGRAPHIE

Devil's Drive (2007)

Southern Voodoo - Devil's Drive
(2007) - hard rock - Label : Apache



Les Motör-clones ont la côte depuis pas mal d'années maintenant et le phénomène n'est pas près de s'arrêter. Southern Voodoo ne sera qu'un combo de plus dans ce style « Motör-speed », sur une scène déjà surchargée en groupes, réduits à jamais à assurer les premières parties de gros noms du hard rock. Visiblement, Southern Voodoo se complaira sans sourciller dans cette étiquette réductrice, sans avoir la volonté de se démarquer de la masse.

EIls feront une bonne première partie, vite oubliée : c'est la remarque la plus positive que l'on pourra formuler à leur sujet, en écoutant Devil's Drive. Avec un braillard scandinave façon Nashville Pussy, des chœurs féminins super crétins (il faut les écouter s’époumoner sur "Go Go Racing" et "Devil's Drive") et une recette de hard rock graisseux maintes fois rabâchée, Southern Voodoo n'est pas là pour se prendre au sérieux ! Même si ça ne vole pas haut, la hargne et l'esprit wok 'n' woll sont appréciables, avec un lot de titres speeds à la limite de la caricature, qui devraient rassasier les amateurs, faute de mieux ("Maintain The Species", "Rocket To Hell"), ainsi que quelques mid-tempos cradingues et bien sentis ("(Such A) Random Night", "Space Cowboy"). Il existe tout de même de bien meilleurs groupes dans le même genre, comme American Dog ou Speedealer.



©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7