2765

CHRONIQUE PAR ...

11
Bigduff
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 13.5/20

LINE UP

-Greg Hespel
(guitare+chant)

-Gregory Marlier
(batterie)

-Julien Lamouret
(basse)

-Jerome Leplat
(guitare)

TRACKLIST

1)Set Me Free
2)A Lifetime To War
3)Egoistic Land
4)Superjoint

DISCOGRAPHIE

Soul-X (demo) (2003)

Soul-X - Soul-X (demo)
(2003) - thrash metal Power metal - Label : Autoproduction



Aujourd’hui, mes fidèles lecteurs, votre serviteur s’attaque à la première démo d’un combo lillois, du nom de Soul X… Si vous êtes branchés par la scène métal française, vous les avez peut être aperçu aux côtés de ses plus illustres représentants : Gojira, Tripod, Wunjo, Dagoba, Artsonic… ou même aux côtés des Nashville Pussy, qui écument régulièrement ce côté-ci de l’Atlantique (vous avez des photos les gars? parce que la p’tite Katielynn, rhââââââ…). Enfin bref, voilà un groupe qui tourne, et qui est bien décidé à faire entendre sa voix, en nous balançant au visage les quatre compos qui constituent ce premier effort… Quatre compos résolument thrash, résultat de sept années de boulot depuis les débuts du groupe, quand celui ci s’appelait encore Bloodshed et qu’il donnait dans le heavy metal « old school »… Tant mieux, le heavy c’est bien, mais le thrash c’est mieux ! (je précise que ces propos légèrement partisans n’engagent que moi)

Musicalement, l’ensemble est cohérent et fait tout de suite penser à du gros thrash d’obédience « machineheadienne », du Machine Head des débuts, époque Burn My Eyes. Le chant y est pour beaucoup, et il est assez convaincant dans son registre proche de celui de Rob Flynn, c’est à dire grave et écorché, et bien, bien énervé… Il communique cette agressivité aux compos, auxquelles le tempo retenu et les gros riffs donnent une certaine lourdeur. Les parties de gratte ont d’ailleurs pas mal de gueule, et on sent que les p’tits gars aiment donner dans la grosse rythmique, autant que dans les harmonies plus fouillées… Des titres comme "Egoistic Land" ou "Superjoint" vous le feront comprendre (le riff ouvrant "Superjoint" n’aurait pas fait tâche sur un "Vulgar Display of Power"). On sent que ces Lillois ont baigné dans l’écoute des albums de leurs illustres aînés, et que çà leur donne une certaine efficacité dès qu’il s’agit d’imbriquer les riffs et les changements de tempo ensemble.

Je précise au passage que l’exécution des morceaux ne souffre aucune critique, tout y est carré, bien aidé en cela leur session rythmique (gros batteur, attention !). En y réfléchissant, je le trouve mal placé ce commentaire, mais bon, c’est ma première démo, je savais pas trop à quoi m’attendre… Deuxième point : la production. C’est sur ce point que j’avais le plus d’à priori, je vous le cacherais pas. Hé bien heureusement, sans être exceptionnelle, elle est pas dégueu du tout, et c’est d’autant plus important que çà rend service aux morceaux en leur donnant la puissance et le relief nécessaires… Bon évidemment, on gagnerait à mieux entendre le chant, à ce que la basse soit moins brouillonne et que les grattes soient un chouilla plus… heu… tranchantes. Mais ce serait vraiment faire son blasé que de critiquer le boulot de Stephane Buriez (LB Lab – LOUDBLAST/CLEARCUT) et de François Jamin… Entendons nous bien, je m’attendais à bien pire, et je n’en ai été que plus satisfait.


Voilà ce que je peux vous en dire de cette démo éponyme, vraiment très intéressante, et prometteuse pour l’avenir. Soul-X pratique avec talent une recette éprouvée (un power-thrash à la Machine Head) et efficace. Je vois d’ici les mauvaises langues me dire que je fais de la promo gratuite, hé bien ils se trompent… Ce disque tourne encore dans ma chaîne, et j’espère sincèrement que le groupe se donnera les moyens (ou qu’on leur donnera les moyens) de sortir un album dans les meilleures conditions. Ce jour là, je serais là pour l’écouter. D’ici là, la balle est dans leur camp.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4