2748

CHRONIQUE PAR ...

5
Fishbowlman
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 5/20

LINE UP

-Patrick Van Maurik
(chant)

-Fred Mantel
(guitare)

-Tom Heemskerk
(guitare)

-Stefan Brederorde
(basse)

-Tom Van Veenhuijzen
(batterie)

TRACKLIST

1)The Call
2)Osiris Eyes
3)Watch Out
4)Gates Of Time
5)Garden Of Eden
6)Another Day
7)Cycles
8)Revive And Survive
9)Strong
10)Bringer Of Evil
11)Fight Your Fight
12)Beyond The Infinite

DISCOGRAPHIE

Reviver (2005)

Reviver - Reviver
(2005) - heavy metal - Label : Remedy Records



Reviver est un groupe de heavy allemand, formé en 1997 et malgré sa nationalité, ce groupe ne s'inscrit pas vraiment dans le sillage des Helloween, Rage, Gamma Ray, Primal Fear... C'est plutôt un concentré des groupes de metal classique et maintes fois entendus, comme Hammerfall, Crimson Glory (pour les guitares mélodiques, enfin quand ils y arrivent), Mercyful Fate (pour les vocaux haut perchés du chanteur et l'aspect agressif). Mais on ne retrouve pas ou très peu de choeurs typiques des groupes allemands comme Accept, Grave Digger ou Gamma Ray. Donc Reviver ne donne pas l'impression d'être un groupe allemand, ce n'est pas plus mal, remarquez.

Reviver a de bonnes idées niveau riffs, l'héritage des grands du metal semblent bien digérés (ne perdons pas de vue qu'il s'agit là de leur premier album). Mais très vite, ce qui agace, en plus de la mauvaise production et du son pourri (mixé par Piet Sielck d'Iron Savior), ce sont les vocaux ridicules du chanteur, Patrick Van Maurik. Ce dernier gâche vraiment tout. Ses vocaux aigus ne sont pas sans rappeler ceux de King Diamond et de Midnight (Crimson Glory). On en vient à attendre avec impatience les parties instrumentales, qui sont plus intéressantes que les parties chantées, même si elles ne suffisent pas à sauver les chansons.Hé oui, manier le chant haut perché sans être ridicule, c'est tout un art et ce n'est pas à la porté de tout le monde. La technique ne suffit pas.

Plus l'album avance et plus il devient mauvais, à moins que ce soit l'envie d'éjecter le CD qui donne cette impression, l'écoeurement que l'on peut ressentir face à l'écoute d'un tel album en entier. "Watch Out !" sonne très speed metal, de la même façon qu'Helloween époque Walls Of Jericho. Les arpèges ne sont pas monnaie courante chez Reviver puisqu'à part sur "Garden Of Eden", le reste, c'est à fond à fond. Dommage car une chanson plus calme aurait permis de souffler un peu. Il faut attendre la fin de l'album avec le dernier titre, "Beyond The Infinite", de loin le meilleur moment de l'album (normal, le chanteur n'intervient pas). Agrémenté d'une intro au piano, de claviers doucereux et de guitares qui font autre chose que du speed metal pour une fois, "Beyond The Infinite" n'est malheureusement pas représentatif du reste de l'album. Attention, ce n'est pas du metal prog' non plus, cela reste dans la lignée des morceaux instrumentaux des groupes de metal des années 80.


Le chanteur est capable de faire autre chose que du haut perché, mais quand il le fait, ça donne des titres moins mélodiques et plus punchy particulièrement mauvais ("Strong", "Revive And Survive"). Et vu que chaque morceau est axé sur ses lignes de chant atroces (celle de "Bringer of Evil" en particulier), on a du mal à le zapper et à se focaliser uniquement sur les riffs, comme c'est possible de le faire dans le black/death metal. Encore un groupe voué à rester dans les oubliettes. C'est pas le premier et ce sera pas le dernier non plus. On se demande parfois si les maisons de disques écoutent vraiment la musique des combos qu'elles signent.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2