2736

CHRONIQUE PAR ...

5
Fishbowlman
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 5/20

LINE UP

-Minoru Niihara
(chant)

-Akira Takasaki
(guitare)

-Masayoshi Yamashita
(basse)

-Munetaka Higuchi
(batterie)

TRACKLIST

Racing
Exultation
Lunatic
Believe It Or Not
Power Generation
Speed Maniac
Live For The Moment
Crazy Samurai
Telome Rase
Tomorrow is not Promised
Mislending Man
R.I.P
Don't Know Nothing
Unknown Civilians

DISCOGRAPHIE

Racing (2005)

Loudness - Racing
(2005) - heavy metal thrash metal - Label : War Music



Loudness, groupe japonais de hard rock, avait enregistré d'excellents albums dans les années 80, que ce soit avec Minoru Niihara ou l'américain Michael Vescera au chant. Le line up d'origine était parti en fumée dans les années 90, et le changement de musiciens les a conduit à faire un peu n'importe quoi. Un metal moderne, brutal, parfois lorgnant vers le néo-metal et d'une indigence rare, Loudness avait signé son arrêt de mort.

La reformation du line up d'origine en 2000 aurait pu laisser penser à un retour vers du bon son. Loudness a sorti pas mal d'albums mine de rien depuis 2000 : Spiritual Canoe, Pandemonium, Biosphere et Terror, sans compter les live. Racing est le nouvel album, sorti à la fois en version japonaise et anglaise. Malgré le retour du line up d'origine, on ne peut pas dire que la magie des années 80 soit de retour. L'âge d'or de Loudness est bel et bien mort et enterré. Mon Dieu que c'est mauvais: Minoru Niihara en fait des tonnes, des vocaux haut perchés, agressifs et insupportables, la faute à l'absence de mélodies et de riffs inspirés. Tout n'est que heavy metal de seconde zone sur ce disque, une succession de compos baclées à côté desquelles même Primal Fear passerait pour des génies !

On sent Loudness le cul entre deux chaises, avec d'un côté un retour hésitant vers le hard/heavy des années 80 qui avait fait leur succès, et de l'autre la continuité de l'agressivité des années 90. Dès l'intro de "Racing", Akira Takasaki se plaît à nous rappeler qu'il est un virtuose. Dès l'entame de "Exultation", on se dit que le riff de départ est sympa. Mais très vite, le morceau part dans une bouffonnerie thrash, avec ce chant horripilant et complètement à côté de la plaque... Non, il n'y a rien à faire, on a beau se dire que ce groupe était culte dans les années 80, inutile de se forcer plus longtemps à accepter cette déchéance. Et ça continue avec "Lunatic", du mauvais thrash. Il faut attendre le quatrième titre, "Live For The Moment", pour avoir de bons riffs heavy à se mettre sous la dent! Mais ça ne dure pas.

"Speed Maniac", encore du thrash bas de gamme, mais le pire est bien ce refrain ridicule (là, avec les vocaux, on touche le fond), avec ces claviers en fond sonore, donnant un côté "vintage" à l'affaire! Le refrain n'a évidemment rien à voir avec le reste du morceau. Les deux morceaux qui suivent sont bien lourds et super crétins ("R.I.P." et "Telomerase"), regroupant les clichés de tout ce que les années 90 ont fait de pire. Un autre bon titre heavy, "Tomorrow Is Not Promised", avec un riff costaud, allez, on y croit, on le tient et on le lâchera pas!


Cet album contient en CD bonus un best of comprenant des versions réenregistrées de vieux titres de Loudness... Pour relever le niveau ? Bon, rien de bien excitant, mais on sent que les morceaux sont meilleurs que ceux de Racing, c'est déjà ça. Ceci dit, les versions originales sont quand même bien supérieures à ces versions réactualisées, donc vous savez ce qu'il vous reste à faire.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4