2720

CHRONIQUE PAR ...

10
Beren
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 12/20

LINE UP

-Chester Bennington
(chant)

-Mike Shinoda
(chant+claviers+guitare)

-Brad Delson
(guitare)

-Phoenix
(basse)

-Joseph Hanh
(platines+samples)

-Rob Bourdon
(batterie)

TRACKLIST

CD :

1)Somewhere I Belong
2)Lying From You
3)Papercut
4)Points Of Authority
5)Runaway
6)Faint
7)From The Inside
8)Pushing Me Away
9)Numb
10)Crawling
11)In The End
12)One Step Closer


DVD :

1)Don't Stay
2)Somewhere I Belong
3)Lying From You
4)Papercut
5)Points Of Authority
6)Runaway
7)Faint
8)From The Inside
9)Figure.09
10)With You
11)By Myself
12)P5hng Me A*wy
13)Numb
14)Crawling
15)In The End
16)A Place For My Head
17)One Step Closer

DISCOGRAPHIE


Linkin Park - Live In Texas (CD + DVD)
(2003) - néo metal - Label : Warner



Ah, Linkin Park en live... bon, le combo américain a pour réputation d'assurer un minimum sur scène, ce Live In Texas est donc pour nous l'occasion de juger du potentiel d'un groupe idolâtré par une toute une génération. L'effort commercial est important: avec le traditionnel CD est fourni en bonus un DVD , de qualité qui plus est. Pour un bonus, c'en est un conséquent! C'est d'ailleurs l'unique attrait de ce disque.

Je vais vite passer sur le live audio, douze titres tirés des deux albums du groupe, Hybrid Theory et Meteora. Pas de surprise, on retrouve des titres fédérateurs ("Somewhere I Belong", "In The End", "Papercut"...) calibrés façon "single", mais, il faut le reconnaître, diablement entraînants. Du formaté, certes, mais bon, cessons la querelle habituelle : Linkin Park tire sa force non pas dans un processus d'écriture fantastique, mais de ses refrains entêtants et de sa musique facilement accessible au plus grand nombre. Ce groupe vend des disques pour l'instant et c'est ça l'essentiel pour son public. Tant que Linkin Park jouera du Linkin Park, tout ira bien.

Mais c'est là le problème: au bout de deux albums foncièrement semblables, ce groupe va finir par tourner en rond. L'inspiration n'est pas toujours là (deux disques qui dépassent à peine la demi-heure, c'est efficace mais en même temps on n'est pas sur un disque de grind), preuve en est l'apparente redondance de ce live aux allures de faux best-of. Redondance dans les titres, et chose surprenante dans un live, tous les morceaux ressemblent étrangement aux titres des albums studio. Pas de changements notables, pas de surprise, pas de légers remaniements propices à tout live qui se respecte. On se demande donc l'utilité d'une telle sortie... je n'achète pas un live pour retrouver l'album studio!

Heureusement, il y a ce fameux DVD bonus. Ils auraient dû le sortir tel quel d'ailleurs avec un packaging décent, tellement la présence de ce DVD se révèle indispensable, un peu comme le DVD de St Anger qui se révéla meilleur que l'album studio. Linkin Park est avant tout un groupe de scène et ça se vérifie totalement sur ce concert, enregistré lors du "Sanitarium Tour" où l'on retrouvait Metallica, entre autres. Son 5.1 bluffant (ajustez les basses), image très bonne, prestation scénique exemplaire, les moyens y sont. Linkin Park prouve qu'il est avant tout un "frontgroup", mais pas forcément fait pour durer. On déplorera le montage parfois épileptique qui donne un tant soit peu mal à la tête. Autre surprise: on y retrouve cinq titres de plus que sur le live audio! Bizarre... et incompréhensible. M'enfin, la dure loi marketing y est peut-être pour quelque chose...


En fin de compte, peu d'adjectifs pour traduire l'effet produit par ce Live In Texas... à se passer pour se vider la tête et ne penser à rien. C'est une sortie sans réelle surprise, ni réelle déception. Linkin Park reste Linkin Park, à savoir un groupe à l'avenir commercial certain tant qu'ils assureront des nouveaux albums à intervalles réguliers, mais attention: la lassitude guette et ceux qui n'ont pas d'œillères passeront leur chemin.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2