2698

CHRONIQUE PAR ...

16
Kroboy
Cette chronique a été mise en ligne le 08 novembre 2008
Sa note : 15/20

LINE UP

-Dave Mustaine
(guitare+chant)

-Dave Ellefson
(basse)

+ un paquet de batteurs et de guitaristes au gré des humeurs du patron

TRACKLIST

CD n°1 :

1)Mechanix
2)Rattlehead
3)Peace Sells
4)Wake Up Dead
5)Devils Island
6)Anarchy In The U.K.
7)Set the World Afire
8)Into the Lungs of Hell
9)In My Darkest Hour
10)Holy Wars… The Punishment Due
11)Tornado of Souls
12)Hangar 18
13)Take No Prisoners
14)Go to Hell
15)Sweating Bullets
16)Crown of Worms
17)High Speed Dirt (demo)

CD n°2 :

1)Skin O' My Teeth
2)Ashes in Your Mouth
3)Breakpoint
4)Angry Again
5)Train of Consequences
6)Reckoning Day (live)
7)À Tout Le Monde
8)The Killing Road
9)New World Order
10)Trust
11)She-Wolf
12)Insomnia
13)Prince of Darkness
14)Kill the King
15)Dread and the Fugitive Mind
16)Foreclosure of a Dream
17)Symphony of Destruction (live 1992)
18)Peace Sells (live 1992)

DISCOGRAPHIE


Megadeth - Anthology : Set The World Afire
(2008) - heavy metal thrash metal - Label : EMI



Voici une des règles immuables qui régissent le music business, et plus particulièrement l'univers des majors : même si un groupe se barre à la fin de son contrat, il y a quand même moyen de continuer à se faire du fric sur son dos. Et c'est ainsi que 3 ans après Greatest Hits : Back To The Start et seulement 1 an après la Warchest Box, Capitol / EMI nous sort un nouveau produit destiné à capitaliser sur le dos de son ex-poulain Megadeth, avec une anthologie de la période 1985 – 2005.

Il n'est jamais évident de chroniquer une compilation. Faut-il juger le contenu ? Hé, les mecs, on parle du very meilleur de Megadeth, un des groupes majeurs de l'Histoire du metal (excusez du peu) : forcément que ça tabasse ! Focalisons-nous plutôt sur l'intérêt d'une telle compilation. Et là, force est de constater que ce produit remplit parfaitement son office, abstraction faite de cette pochette franchement horrible (mais quel est l'âne bâté qui a eu une idée pareille ? Qu'on le pende !). On n'est même pas loin de penser qu'il s'agit sans doute là de la compilation définitive de Megadeth, celle qui aurait dû sortir en premier et nous éviter toute une ribambelle de petits frères. Pourquoi donc ? Parce que Anthology : Set The World Afire est forcément plus complète que Capitol Punishment ou Greatest Hits : Back To The Start, double CD oblige.

Evidemment, on y retrouve tous les principaux classiques signés Mustaine et déjà connus de tous : "Holy Wars… The Punishment Due", "Hangar 18", "Symphony of Destruction" (seulement en live, dommage), "Peace Sells", ils sont tous là. Mais grâce au gain de place (les 2 CD sont remplis à ras bord), certaines pépites incontournables du répertoire de Megadeth, écartées du précédent best of faute de place et victimes de l'instauration d'un quota de titres par album, sont enfin réhabilitées. Pas des fonds de tiroirs, juste des bombes comme "Devils Island", "Tornado of Souls", "Ashes in Your Mouth" ou "Reckoning Day", rien que ça ! On ne peut désormais plus faire la fine bouche à la vue de ce programme gargantuesque. OK, il manque encore "Hook in Mouth" ou "Black Friday" par exemple ; tant mieux, ça donnera l'occasion à EMI de ressortir une autre compilation de Megadeth dans 2 ans !

En revanche, rien de bien nouveau sur Anthology : Set The World On Fire. Il y a bien une démo (celle de "High Speed Dirt", un poil plus lente), 3 morceaux live, quelques faces B ("New World Order" ou "Crown of Worms", bonus du remaster de Countdown To Extinction), mais aucun titre inédit en vue comme le fut "Kill the King" sur Capitol Punishment. Et bien, ce n'est pas moi qui vais m'en plaindre : assez de ces best of qui proposent un inédit pour appâter le chaland ! Cela évitera au fan stupide hardcore de claquer bêtement du fric pour un seul titre (souvent inintéressant en plus). Peut-être pas un très bon calcul d'un point de vue commercial en revanche ! Bref, Anthology : Set The World Afire reste donc parfaitement dans le périmètre d'une compilation : regrouper les meilleurs morceaux d'un groupe, principalement à l'attention de personnes pas vraiment (ou pas encore) fan.


Récapitulons : Anthology : Set The World Afire s'avère être une compilation utile...
-si vous êtes complètement novice vis-à-vis de Megadeth ;
-et que vous n'avez pas envie de casquer plein pot pour la Warchest Box.
Si vous ne remplissez pas ces 2 conditions, vous pouvez passer votre chemin. Mais n'oublions pas de rappeler un point sur lequel tout le monde sera d'accord : la meilleure anthologie possible de Megadeth, c'est bel et bien de posséder la discographie complète de ces véritables géants.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4