2664

CHRONIQUE PAR ...

7
Count D
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 13/20

LINE UP

-Daniel
(guitare)

-Frank
(chant)

-Joker aka Johann
(basse)

-Gerald aka Basal
(batterie)

TRACKLIST

1)Untitled
2)The Devil's Lexicon
3)7even Demons
4)Showcase
5)God Shaped Hole
6)Myriad
7)Stone Cold. Shine
8)Paean
9)Integrity
10)Magnolia Part II
11)Sinner Beyond Defile
12)Shedding

DISCOGRAPHIE

Cronaca Nera (2005)

Slit - Cronaca Nera



Originaire de Malte, voici le premier album de Slit, qui risque bien de faire bouger les oreilles des plus extrêmes. L’album Cronaca Nera apparaît après deux démos et surtout un grand nombre de concerts leur ayant donné de quoi se prévaloir auprès du public maltais. Complètement thrash/death, la galette se propose néanmoins de mélanger plusieurs styles, allant du métalcore au death metal. Et concrètement, sur douze titres, ça dépote! Les riffs et le feeling reste très thrash old school, carré et pimenté à la sauce un poil américaine. Il est vrai que sur trois quarts d’heure de musique on n’aura pas particulièrement le temps d’expérimenter de nouvelles choses.

Ce que montre par-dessus tout Cronaca Nera, c’est que Slit n’a d’existence que pour la scène. Du moins c’est ce que laisse deviner cet enregistrement plein de hargne et d’énergie. On ne saurait que sous estimer les headbangings du public maltais. Ce n’est pas au niveau de la rapidité d’exécution que Slit tire son épingle du jeu, mais davantage au niveau du charisme du chant et de l’enchaînement massacrant des riffs. Et c’est dans ce metal lourd et acéré comme sur l’intro que le combo se sent bien. Certaines rythmiques sautillantes et plus variées aèrent l’ensemble comme "The Devil’s Lexicon" et d’autres encore.

Néanmoins il s’agit bien ici d’un exutoire, parce qu’il sera difficile de sortir de la pièce avec une idée précise de mélodie, même après cinq écoutes attentives. C’est sur le moment qu’il faut lâcher la pression, avec des titres comme "7even Demons", presque punk, et "God Shaped Hole", taillé comme un petit fils de Deicide. On retrouvera d’ailleurs dans ce titre comme dans d’autres des accélérations très evil, qui deviennent presque black metal (pas trop quand même, hein). Un gros plus sur ce Cronaca Nera: le chant. Très poussé et extrême quelles que soient les circonstances, il permet de donner une couleur honorable aux compositions, à des moments thrash, à d’autres hardcore ("Stone Cold Shine"), et encore et très souvent death guttural. Toute cette diversité nous fait chavirer du Deicide au Slayer en quelques secondes et c’est assez bien réussi. Un autre plus aussi serait le son, propre, sans fioritures, et surtout d’une grasse lourdeur exquise. Un bon mélange donc entre le cette prod impeccable de lourdeur et ce chant plutôt écorché.

Les accélérations, si elles ne sont pas monnaie courante, permettent de rendre une dynamique aux titres afin d’éviter de tomber dans la monotonie. N’étant pas une formation axée sur les blast beats purs et durs, l’ensemble sonne alors relativement varié et nuancé. Mais je le répète, Slit est un groupe qui a du charisme et une envie de tout démolir à coup de riffs puissants sans aller chercher son inspiration ailleurs que dans la brutalité d’un style déjà rodé. Une bonne surprise donc, un bon exutoire, et surtout une opportunité de s’intéresser une scène internationale qui nous est parfois inconnue.




©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2