2521

CHRONIQUE PAR ...

42
Wotan
Cette chronique a été mise en ligne le 09 octobre 2008
Sa note : 8/20

LINE UP

-Eric
(chant)

-Lenny
(guitare)

-Makus
(basse)

-7even
(batterie)

TRACKLIST

1)Grown Apart
2)Gone
3)Without a Trace
4)High Time
5)A Step Forward
6)Estrangement
7)Scope for Freedom
8)Nearly Fantasized
9)My Ideas
10)All I Wanted

DISCOGRAPHIE


[soon] - Without A Trace



[soon] est une formation allemande qui ne sort son premier album que maintenant alors qu'ils tournent depuis 2000. Evoluant dans un rock mélodique teinté de nu-metal et de goth, le groupe peut tout à fait se fixer comme objectif de squatter les charts voire de cartonner sur MTV avec un peu de chance... mais gagner une respectabilité auprès du public métal ou même gothique risque d'être plus ardu. Analyse.



C'est donc quelque chose de très gentillet et commercial à première vue qui nous tombe entre les mains, avec un soupçon de guitare saturée et de riffs plus directs pour muscler le tout. Le premier titre "All I Wanted" voit [soon] balancer ainsi un plan qui rappelle beaucoup le Limp Bizkit des débuts (celui qui claquait la face), mais le chant terriblement pop et souvent enjolivé d'effets d'Eric ramène très vite le tout dans le gentil, ainsi que les arrangements en général. [soon] dévoile son côté gothique peu de temps après : dès "Another Try" on voit Eric descendre dans les graves pour rejoindre le terrain de jeu des chanteurs de Moonspell ou Sisters Of Mercy avant de repartir dans un registre moyen sur le refrain. Le tout développe un feeling clairement goth grâce à la mélancolie qui se dégage, renforcée par des arrangements soignés et des incursions de piano assez jolies. On notera d'ailleurs qu'une fois le refrain de "Another Try" entendu il devient dur de s'en débarasser, ce qui est le but quand on écrit des chansons pop basées sur la mélodie.... Merde, je me suis planté de disque.

Les plus fidèles de nos lecteurs (ou les plus perspicaces) auront remarqué que le début de cette chronique est en fait celle de End Isolation, le premier album de [soon]. Et cette chronique pour Without aATrace, le second essai du groupe donc, pourrait être mot pour mot celle du premier, tellement les similarités entre les deux albums sont frappantes. Tout est dans le même moule, [soon] nous ressort 40 minutes de pop/rock gentillette, agrémentées de quelques riffs neo-metal de temps à autres histoire de montrer sa petite facette metal. Nous retrouvons les mêmes gimmicks: voix graves sur quelques passages, slaps de basse et petite touche electro. Toutes les chansons sont calibrées sur un format de 4 minutes, couplet/pont/refrain. Absolument rien ne change entre les deux disques, celui-ci pouvant être très bien des chutes studio de End Isolation. Pire, le groupe se permet l’audace d’inclure une chanson du premier album, "All I Wanted", dans une version faisant dix secondes de moins, qui n’inclut aucun changement majeur si ce n’est que l’introduction de la chanson est amputée des dix secondes en question.


La prise de risque et la créativité sont une fois de plus mises au rencart pour le second album du groupe, qui ne présente aucune évolution, même mineure, par rapport à son prédécesseur. Le label croit dur comme fer au génie de son poulain (le plan promotionnel regorge de qualificatifs dithyrambiques), cependant un public un poil critique ne pourra être satisfait par cette musique ultra-convenue et sans personnalité.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 6 polaroid milieu 6 polaroid gauche 6