2473

CHRONIQUE PAR ...

17
Lucificum
Cette chronique a été mise en ligne le 22 septembre 2008
Sa note : 15.5/20

LINE UP

-Fredrik Söderberg
(chant)

-Anton Svedin
(guitare)

-Rikard Persson
(basse)

-Tony Westermark
(batterie)

TRACKLIST

CD :

1)1
2)2
3)3
4)4

DVD :

1)1
2)3
3)2
4)9
5)4

DISCOGRAPHIE


Soreption - Illuminate The Excessive (EP + DVD)



Le death n’aura jamais aussi mal porté son nom, tant il est loin d’être mort. Toujours alimenté par un nombre non négligeable de vieux dinosaures, dynamisé par des groupes plus récents qui lui apportent un air frais en puisant dans les courants musicaux d’à côté et sans cesse renouvelé par des jeunes groupes émergents qui ravivent la flamme, il va falloir compter avec lui durant encore un bon nombre d’années. Soreption fait partie de cette dernière catégorie, des jeunes loups aux dents longues qui sont bien décidés à porter le poids du death sur leurs épaules pour qu’il continue à cheminer.

Et donc, les Suédois de Soreption font éclore à la face du monde leur première production, un quatre-titres nommé Illuminate The Excessive. D’emblée, ils décident de voir les choses en grand, car ce n’est pas seulement un CD qui sera chargé de les faire découvrir, mais bien un combo CD + DVD, le second comportant une vidéo du groupe en live durant 20 bonnes minutes. Évidemment, la qualité visuelle est médiocre, il n’y a qu’une caméra statique et on voit bien que le public est relativement restreint, mais l’effort est largement louable. Et force est de constater que le groupe assure bien en live : avec leur budget réduit, on se doute bien que Soreption ne s’est pas offert le luxe de procéder à des overdubs cache-misère, on se prend donc quelques titres de façon franche et massive, sans artifice, comme tout groupe de death qui se respecte. Bien joué, énergique et sympathique, ce DVD est une excellente façon de se détacher de la concurrence.

Mais attardons-nous sur le CD, qui reste le meilleur vecteur pour juger de l’ambition d’un groupe. Déjà, la production est professionnelle. Produit par Chris et Tommy Rehn du groupe Angtoria (et ex-Evergrey pour Chris, qui a d’ailleurs fait l’artwork de cet EP mais qui a également filmé et édité le DVD live), Soreption est donc massif et puissant, avec une basse qui ressort bien, des guitares sèches et abrasives et une batterie suffisamment technique pour ne pas se contenter de blaster et de double-pédaler. Pour le meilleur, Soreption alterne les passages rapides et brutaux avec des parties plus lentes et lourdes, contraste qui a maintes et maintes fois fait ses preuves en matière de death. Malgré leur origine Suédoise, Soreption se situe plus dans la mouvance death U.S en privilégiant le growl grave aux hurlements de tous genre.

Soreption ne crache pas non plus sur un peu de shred, avec des soli techniquement à l’image du reste : béton. Avec un tel niveau technique et une ambition aussi clairement affichée, Soreption a de très sérieux atouts pour se détacher de la masse. Le groupe est jeune et les difficultés ne manqueront pas pour Soreption s’il veut passer à la vitesse supérieure – et il semble bien que ça soit le cas – mais en attendant, il va falloir garder un œil sur eux. Certes, quatre titres et même pas treize minutes de musique (mais vingt de plus avec le DVD, même si les playlists sont quasiment identiques), c’est bien peu pour se forger une opinion arrêtée mais suffisamment pour se convaincre que Soreption a de l’avenir dans le mouvement death. Bon, le titre des chansons ne permet pas vraiment de se faire une idée sur les thématiques choisies par le groupe – on attendra pour ça la sortie d’un futur album complet.


Soreption débarque donc de Suède avec ses gros sabots et son ambition affichée de compter parmi les futurs grands du genre. Pas de velléité révolutionnaire en expérimentant de nouvelles recettes, juste une vision vaguement old-school et archétypale du death. Mais quand la musique est bonne, hein…


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2