2470

CHRONIQUE PAR ...

42
Wotan
Cette chronique a été mise en ligne le 21 septembre 2008
Sa note : 7/20

LINE UP

-Juho Kauppinen
(chant+guitare)

-Miikka Tulimäki
(guitare)

-Janne Kielinen
(basse)

-Matti Johansson
(batterie)

TRACKLIST

1)Primitive Again
2)Chronicles of the Dead
3)Shadows in the Wasteland
4)Kingdom of Dust
5)Desert Breeze
6)Shades of Gray
7)Dying Dreams
8)Mayhem Machine
9)Evolution in Reverse

DISCOGRAPHIE


Falchion - Chronicles of the Dead
(2008) - folk melodeath - Label : Massacre



Et voilà un nouveau groupe clone chez Massacre Records, un de plus. Falchion est donc un groupe plus ou moins fantôme qui sera sûrement vite oublié, voire même ne connaîtra jamais aucun succès, même mineur ou local. Ces Finlandais ont tout de même un peu de bouteille, déjà car ce groupe est un side-project de l'accordéoniste de Korpiklaani, et ensuite parce Chronicles Of The Dead est son second album. Cela ne les empêche pas pour autant de cloner la musique d’un autre groupe.

Falchion est donc une pâle copie d’un groupe, de même nationalité d’ailleurs. Un groupe qui mêle death metal mélodique avec des airs folkloriques, utilisant des thèmes de la mythologie nordique et mélangeant le growl avec du chant clair typé pagan. Vous l’aurez compris, il s’agit d’Ensiferum, qui sert ici de point de référence pour Falchion. Plutôt qu’être une simple influence, Falchion reprend exactement la même recette que ses concitoyens, à quelques détails près (il n’y a pas de chant clair chez Falchion), défaut qui fut souligné dans nombre de chroniques de leur premier album, Legacy Of Heathens, sorti en 2005. Le line-up fut complètement remanié en 2006, et le seul membre originel restant est Juho Kauppinen, le fondateur du groupe. Comme il est le seul compositeur de Falchion, le changement de line-up n’eut pas beaucoup d’influence sur le processus d'écriture, si ce n’est aucune.

Est-ce que reprendre le même style qu’Ensiferum serait gênant si les compositions étaient bonnes ? La réponse à ce genre de questions rhétoriques dépend de l'appréciation de chacun. Dans le cas de Chronicles Of The Dead, la médiocrité des compositions ne permet pas de poser cette interrogation. Entre la rythmique up-tempo très basique (le batteur marque toutes les doubles croches) et les riffs de guitare qui sont simplissimes, archi-revus et sans saveur, la recette risque fort de donner un plat sans saveur. Mais comme de plus chaque chanson est un collage des mêmes plans répétés tout du long et que Juho se sent obligé de mettre des solos sans queue ni tête qui tombent comme un cheveu dans la soupe, nous risquons de frôler l’indigestion. Les seuls moments d’air frais dans ce fatras médiocre sont les plans de guitare acoustique, que ce soit en arpège ou en brossage d’accords. Non pas qu’ils soient originaux, mais ils possèdent le mérite d’être jolis, et surtout, pendant ce temps, le reste du groupe ne joue pas.


Pâle copie d’Ensiferum, Falchion délivre un album ennuyeux par sa médiocrité. Que ce soient les compositions type copier/coller, la rythmique primaire ou le manque de cohérence, tout concorde pour conclure simplement: à éviter. Peut-être que leur prochain album corrigera le tir ? Nous avons cependant le droit au scepticisme, Juho venant d’un groupe qui n’a jamais vraiment évolué.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1