239

CHRONIQUE PAR ...

8
Alexis KV
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 13.5/20

LINE UP

-Øyvind Osa
(chant+basse)

-Anders Gjesti
(guitare)

-Thomas Fredriksen (batterie)


TRACKLIST

1)Someone New
2)Stuck To Deteste
3)Underneath
4)Fallen
5)Substitute
6)Dislocated
7)Leaving
8)Lord It
9)Straitjacket
10)The Tender Sin
11)Down The Lake

DISCOGRAPHIE


El Caco - The Search
(2005) - néo metal stoner - Label : Black Balloon



La musique du power-trio norvégien El Caco est souvent rangée dans le rayon bien fourre-tout dénommé "stoner" (et dont la définition précise reste à ce jour assez mystérieuse pour votre humble serviteur). Ce que l'on peut constater à l'écoute de The Search, c'est que le groupe cherche plus à délivrer une musique accrocheuse et efficace qu'à coller à un schéma préétabli, bousculant un peu les frontières entre les genres et arrivant à surprendre l'auditeur. Faire des chansons accessibles, directes et accrocheuses tout en forgeant sa propre identité, sans tomber dans le racolage putassier, tel est le défi que relèvent les musiciens d'El Caco.

Le ton général de l'album mérite quand même des parallèles assez flatteurs avec la musique de Queens Of The Stone Age et consorts: gros son de guitare aux riffs simples et heavy, production quasiment irréprochable (peu étonnant quand on sait qu'aux manettes se trouve Daniel Bergstrand, responsable du son de Meshuggah et In Flames), ambiances mêlant mélancolie et énergie… Le chant puissant et mélodique d'Øyvind Osa doit être la composante la plus difficile à cerner, le monsieur étant capable de délivrer aussi bien du chant agressif proche du power metal que de s'épanouir sur des ballades touchantes ne fleurant jamais avec le sirupeux ("Dislocated", "Down The Lake"). Les meilleurs moments sont sans aucun doute quand il arrive à combiner ces éléments au sein d'un même morceau pour en faire une montée en puissance imparable (notamment le titre "Lord It" avec ses accents orientaux prodigués par la guitare).

Pour un groupe venant d'un pays qui doit abriter la plus forte proportion d'extrémistes musicaux, El Caco fait preuve d'une ouverture d'esprit quasiment exemplaire. L'intro de "Someone New", le titre ouvrant l'album, nous gratifie d'une petite excursion rapide de l'autre côté de l'Atlantique, avec son riff syncopé et sautillant et des chœurs samplés qui ne sont pas sans rappeler le White Zombie époque Astro-Creep 2000. "Stuck To Deteste" est une chanson qui fait quasiment dans le metalcore, le couplet énervé soutenu par une batterie monotone mais rageuse contrastant fortement avec les passages plus lents et oppressants. Le titre caché de l'album donne presque dans le hardcore bruyant à la limite du déconstruit. Ces ambiances sombres pointeront leur nez plus d'une fois sur la galette, mais cette fois-ci dilués dans des ambiances plus mélodiques et envoûtantes, dont les excellents "Fallen" et "Substitute" jouant à merveille sur les contrastes qu'un tel mélange rend possible.


Sans être hautement originale, on peut dire que la musique d'El Caco accomplit parfaitement sa mission: les couplets agressifs évacuent la haine et la rancœur, avant que le refrain mélodique ne vous donne envie de vous balader cheveux aux vents, en déversant votre spleen à la face du monde. L'ensemble garde assez de personnalité pour être identifiable et arrive à capter votre attention même si votre intention première était de vous passer The Search en tant que vulgaire musique de fond. Bref, contrat rempli.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 4 polaroid milieu 4 polaroid gauche 4