2369

CHRONIQUE PAR ...

2
Cosmic Camel Clash
Cette chronique a été importée depuis metal-immortel
Sa note : 14/20

LINE UP

-Did0u
(chant)

-Viber
(guitare, chant)

-Sabash
(guitare)

-Fryzzzer
(basse+programmation)

-Samuel
(batterie)

TRACKLIST

1)Fluidité (No One Is Innocent)
2)La Morale de la fable (Burning Heads)
3)Ethereal (Mass Hysteria)
4)Le Fer (Leiden)
5)Surhomme (Shane Cough)
6)Elle me tend toujours la main (JMPZ)
7)De temps à autres (Near Death Experience)
8)Surhomme (Punish Yourself)
9)A qui je nuis me pardonne (Freedom for King Kong)
10)Elle me tend toujours la main (Sybreed)
11)La Fibre (Undergang)

DISCOGRAPHIE


Sidilarsen - Réactivation Numérique
(2006) - néo metal electro remixes - Label : Active Entertainment



La scène française est soudée et c'est bien. La liste de noms sur cet album de remixes de Sidilarsen fait hausser le sourcil : No One Is Innocent, Mass Hysteria, Sybreed ou Punish Yourself sont des groupes établis dans leur domaines respectifs et leur présence est la preuve d'une grande estime pour la formation toulousaine. L'exercice du remix apparaît logique pour une formation d'electro-metal comme Sidilarsen qui utilise déjà une grande dose de machines et de samples, et malgré un côté inégal -qui est le fait de la démarche même- cette compilation réserve de bons moments.

Les deux remixes de "Surhomme" par Shane Cough et Punish Yourself sont à eux seuls une démonstration de la palette qui s'offre au remixeur qui se creuse un peu la tête. Shane Cough est très habitué à l'exercice et rend le titre plus contemplatif et répétitif. Tout le contraire de Punish Yourself! Au lieu d'augmenter la part d'électro comme chacun s'y serait attendu la bande à Vx69 a renforcé à outrance la violence initiale du titre : allant jusqu'à poser des blast-beats et isolant les moments les plus psychotiques du chant ils créent une mixture ultra corrosive et lourde qui cogne très sérieusement. Dans la même approche innovante on comptera "Elle me tend toujours la main" par JMPZ, qui transforme une compo très directe et catchy en boucle hypnotique et ambiancée qui se développe ensuite vers la jungle avec succès.

On trouve par contre une petite part de remixes qui se contentent du minimum syndical et donc se vautrent dans les défauts inhérents à l'exercice : la bombe "La morale de la fable" se retrouve ainsi réduite par les Burning Heads à un enchaînement d'extraits et de passages liés par un beat jungle qui aurait pu faire merveille si le tout ne ressemblait pas à un collage bâclé. Cette tendance des remixeurs à juste saucissonner un titre et faire du sampling au lieu de réellement créer une nouvelle compo est horripilante et rend les réinterprétations de "Le fer" et de "Fluidité" assez vaines par exemple, sans être foncièrement désagréables. Par contre la démarche de Sybreed sur "Elle me tend toujours la main" est à souligner : gardant la dynamique originale de la chanson tout en changeant les arrangements, le groupe rend le titre à la fois plus violent et plus orchestral.

Near Death Experience réussit à prendre la base de "De temps à autres" pour en faire un bonne bande-son pour film d'action, "A qui je nuis me pardonne" est dotée par Freedom For King Kong d'un beat monstrueux qui en fera un encore meilleur titre de teuf techno... De tels succès permettent à Réactivation Numérique de quitter le statut de simple curiosité, et le fait que certaines chansons soient remixées par plusieurs groupes est vraiment intéressant. On se rend mieux compte ainsi que le remix est un exercice de création à part entière dans lequel l'artiste se doit d'imposer sa personnalité sous peine de tomber dans les clichés, comme pour la composition au sens traditionnel du terme… la performance de Mass Hysteria sur un "Etheral" méconnaissable et hyper groovy en est une preuve.


Forcément inégal donc, mais suffisamment intéressant pour que les fans de Sidilarsen y jettent une oreille.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 1 polaroid milieu 1 polaroid gauche 1