2275

CHRONIQUE PAR ...

13
Dupinguez
Cette chronique a été mise en ligne le 08 juillet 2008
Sa note : 14.5/20

LINE UP

-Ulrich Carlsson
(chant)

-Jonas Hermansson
(guitare)

-B.J Laneby
(basse)

-Johan Bergquist
(clavier)

-Per Westergren
(batterie)

TRACKLIST

1)Thrill Of The Chase
2)Menace To Society
3)Slave To You
4)The One Above
5)Lonely In A Crowded Room
6)U.F.O.
7)From Heaven To Hell
8)Son Of The Sun
9)Through The Eyes Of A Child
10)Beware Of The Wolf
11)Fires Of Siberia
12)Need To Believe

DISCOGRAPHIE


M.ill.ion - Thrill Of The Chase
(2008) - hard rock - Label : Metal Heaven



Mesdames et messieurs, nous allons bientôt embarquer pour cette chronique de M.ILL.ION. Veuillez attacher vos ceintures. Pour des raisons de gain de temps évidentes, vous excuserez votre pilote d’écrire Million sans les points. Merci d’avance. Direction : la Suède, patrie des combos de death mélodique les plus extrêmes comme des groupes de hard rock de la plus pure tradition, forgés à l’écoute des Van Halen, Europe ou encore Toto.

«C’est quoi Million ?» Jamais entendu parler ? C’est normal. Car si les suédois en sont aujourd’hui à leur sixième effort, on ne peut pas vraiment dire qu’il y a overdose de promotion. Certes, le combo a une bonne quantité d’amateurs au pays du Soleil Levant et positionné son premier album dans le top 30 là-bas, mais c’est bien tout. C’est sans doute le prix à payer pour encore pratiquer, en 2008, un hard rock qui n’invente plus rien, et qui se contente d’appliquer des recettes vues et revues, avec ou sans talent. Fort heureusement, on se situe dans le premier cas, ce qui est toujours ça de pris pour ceux qui seront restés après avoir lu « qui n’invente plus rien » ou même « hard rock ». Pourtant, si les grandes lignes du style son respectées à la lettre, Million se permet quelques accélérations pas dégueulasses avec "Thrill Of The Chase" d’entrée de jeu, et "UFO" qui, après une introduction plutôt calme, surprend par l’arrivée d’un bon riff bien rock. L’omniprésence de l’orgue de Johan Bergquist maintient tout de même l’unité avec le style et le reste de l’album et permet à ces deux titres de ne clairement pas être hors sujets.

Pour le reste, on évolue dans le mid-tempo classique et parfait pour poser des gros riffs, parfois bien lourds comme sur "From Heaven To Hell", parfois bien bluesy sur la réussie "The One Above" qui rappelle le Deep Purple des grands moments, ou de plus classique avec "Need To Believe". On a déjà parlé de l’orgue plus haut, citons la voix de Ulrich Carlsson qui colle parfaitement aux compositions faute d’être une originalité à toute épreuve. Son timbre légèrement nasillard (un peu moins légèrement sur les couplets de "Menace To Society" d’ailleurs) fait mouche, même si sa volonté d’appuyer chaque syllabe afin de donner de la pêche aux lignes de chants rend le tout parfois un peu grossier. Les riffs de Jonas Hermansson font eux aussi merveille et la section rythmique… est une section rythmique de hard, avec tout ce que ça sous-entend. Et force est de constater qu’aucun titre réellement faible n’est à déplorer. Le manque total d’innovation empêche bien évidemment (quoi que…) l’album de tutoyer les sommets, mais il faut reconnaître que tout ça est fait avec un amour et un savoir-faire indiscutables.


De la bien bonne came que ce Thrill Of The Chase donc, même si ce type d’initiatives sont forcément assez limitées dans le temps. Mais le plaisir instantané est en tout cas bien là, et cela suffira certainement à certains. Grand bien leur en fasse, ils pourront se jeter sur cet album les yeux fermés qui ne fera certainement pas sortir le combo de l’ombre, mais qui a au moins le mérite de bien faire les choses.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 2 polaroid milieu 2 polaroid gauche 2