2264

CHRONIQUE PAR ...

56
Dexxie
Cette chronique a été mise en ligne le 08 juillet 2008
Sa note : 14.5/20

LINE UP

-Carmen Elise Espaenes
(chant)

-Daniel Droste
(guitare)

-Christian Hector
(guitare)

-Daniel Fischer
(claviers)

-Birgit Öllbrunner
(basse)

-Chris Merzinsky
(batterie)

TRACKLIST

1)Open Your Eyes
2)Skogens Lengsel
3)Northern Light
4)Konkylie
5)Wintertimes
6)Race of Time
7)New Horizon
8)River of Virgin Soil
9)En Natt i Nord
10)Octobre (Limited Edition)

DISCOGRAPHIE


Midnattsol - Nordlys




Trois ans après un Where Twilight Dwells tout à fait sympathique bien que peu révolutionnaire, les Allemands et Norvégiens du Soleil de Minuit nous proposent un deuxième opus : Nordlys. Un album assez peu attendu et n'ayant apparemment fait que très peu de bruit. Quoiqu'il en soit, on peut s'attendre à une suite des plus intéressantes de leur premier album, puisque ce qu'il manquait à ce groupe était alors précisément un peu de personnalité. Alors, problème réglé ?


On commence par un très joli arpège en disto-legato, servant d'introduction au titre d'ouverture "Open Your Eyes". Dès le début, on comprend que l'album sera bien plus épicé que le premier, en nous confortant ainsi dans l'idée d'une perspective d'évolution musicale du groupe. Les riffs sont un tantinet plus fins que trois ans auparavant, alors que la production est quant à elle bien plus soignée, fait qui est audible dès les premières parties de l'album. L'évolution du groupe paraît alors tout à fait naturelle. La dernière partie de ce premier morceau nous dévoile un excellent passage acoustique, avec toujours cette guitare lead au premier plan. Il déboule sur un final de toute beauté, plaçant ainsi la musique de la formation dans une structure relativement progressive. L'auditeur averti saura saisir dès le début que le groupe a gagné en maturité, même s'il semble avoir perdu en identité.

Un aspect essentiel de l'album : la voix. La chanteuse a vraisemblablement énormément travaillé son style vocal, et on se rapproche cette fois-ci, beaucoup plus que sur Where Twilight Dwells, des groupes à chanteuse soprano. Ceci-dit, on a toujours droit à certains moments à cette magnifique voix claire dont le premier album du groupe était rempli, et ce souffle nouveau dont jouit le pharynx de la vocaliste ne fait qu'apporter en richesse et émotions nouvelles à la musique de Midnattsol. Nous sommes néanmoins en droit de penser que la balance est un peu mal équilibrée, et que plus de ce chant doux n'aurait pas été superflu. Les lignes vocales en elles même sont en revanche très agréables à l'écoute, et parfois exécutées en norvégien. De plus, elles sont plus travaillées que sur le précédent opus, et de toute évidence, mieux trouvées en règle générale.

Même si le groupe n'a pas radicalement changé de style, il y a sur cet opus bien plus de recherche rythmique que sur le précédent. Cet aspect ne se traduit pas explicitement par le jeu du batteur mais plutôt par un certain décalage rythmique récurrent entre guitares et percussions. Citons la première partie du titre "Skogens Lengsel", qui illustre assez bien cet aspect de la musique de la formation. On notera dans ce même titre quelques effets d'echos sur la voix à des points stratégiques de la chanson qui sont du plus bel effet, et qui par ailleurs sont un bon exemple pour démontrer que Midnattsol a fait preuve d'un soin certain pour nous servir ce disque. Ceci reste valable en ce qui concerne la manière avec laquelle l'objet a été produit.


Nous tirerons ici un bilan positif : il est clair et net que Midnattsol ne risque de décevoir ses fans que sur un point, il s'agit du troc d'une voix pure et claire contre un organe plus travaillé et se rapprochant du commun des mortels des groupes de metal à chant féminin style Nightwish. L'album reste cependant très sympathique à l'écoute, et le style musical reste de toute manière le même, avec toujours ces procédés guitaristiques à riffs aigus, notamment. Bref, l'évolution est modérée, mais bien présente : lentement, mais sûrement !


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3