2262

CHRONIQUE PAR ...

13
Dupinguez
Cette chronique a été mise en ligne le 08 juillet 2008
Sa note : 11/20

LINE UP

-Thomas Strübler
(chant)

-Patrick Juhász
(guitare)

-Florian Ramsauer
(guitare)

-Manuel Schallinger
(claviers)

-Stefan Gimpl
(basse)

-Martin Herzinger
(batterie)

TRACKLIST

1)The Ambush
2)Wings of Thunder
3)Vanishing Glory
4)Under Siege
5)The Battle - Onward
6)The Battle - Higher Than the Sky
7)The Battle - Saracen Ascension
8)Preach With an Iron Tongue

DISCOGRAPHIE

Hattïn (2008)

Crystallion - Hattïn
(2008) - heavy metal mélodique - Label : Dockyard1



« "Thème : musique. Roger vous me dites?" "Je prends la main." "Parfait. Un indice s'affiche en bas de l'écran pour nos téléspectateurs... Bien, vous êtes prêts? TOP. Combo allemand pratiquant un heavy metal dans la tradition des Stratovarius, Helloween ou autres Sonata Arctica, mes albums s'inspirent du mythe des templiers et des croisades." "BIIIIIIIIIIIIIIIIP. Hammerfall!" "Et non, bel essai mais ce n'est pas la bonne réponse." "Comment ça pas la bonne réponse? Mais pourtant si, il s'agit bien de Hammerfall ! ". "Mais non voyons, Hammerfall est un groupe suédois." »

Et admirez donc comment une première comparaison est rapidement et subtilement amenée ! Bref, nous parlons bien évidemment là de Crystallion, vous l’aurez de toute façon compris puisque le nom du groupe doit bien être affiché une ou deux fois à l’écran. Mais d’abord, Crystallion, c’est quoi ? Outre la description succincte ci-dessus, rajoutons que les Allemands ont déjà à leur actif un premier album répondant au doux sobriquet de A Dark Enchanted Crystal Night et moyennement reçu par la presse (contrairement à ce qui peut être prétendu sur les toujours très instructifs textes de présentation disposés sur les versions promotionnelles) pour cause de manque d’inspiration et de fraicheur évident. Bon, autant mettre tout de suite les points sur les i : s’il ne faut pas s’attendre à une révolution du style heavy metal mélodique, il faut reconnaître que l’inspiration fait enfin surface sur Hattïn. Faute du son bien propre et carré qui va bien pour ce genre de groupes, les compositions font preuve de beaucoup plus de niaque, à l’instar de la bien heavy "Under Siege", mid-tempo de tradition à faire gueuler en rythme tout public qui se respecte. Voilà déjà un premier élément à mettre du côté plus de la balance. Tant qu’à faire, continuons à mettre des poids de ce côté, l’addition se corsera plus tard.

Bon, donc comme dit plus haut, si vous êtes peu regardant de l’originalité chez un groupe de heavy speed, vous apprécierez justement les up-tempos assez relevés et épiques de Crystallion : "Wings of Thunder", "The Battle - Onward". Amateurs de pièces en plusieurs mouvements à thème, vous serez également heureux de la présence du trois-pièces "The Battle", bien que l’on puisse écouter les trois titres séparément sans problème. On remarquera également la présence de la longue et variée "Preach With an Iron Tongue". Bien, passons maintenant du côté moins de la balance maintenant, car il y a malheureusement pas mal de choses à dire. Niveau instrumental, si le chant n’est pas toujours parfaitement juste et limpide, cela est compensé par une volonté manifeste de chanter avec les tripes. Par contre, on a parfois l’impression que les guitares jouent certaines mélodies de manière décalée, notamment quand celles-ci sont doublées par les claviers, ce qui provoque une phase légèrement audible et pas bien agréable. Et puis bon, il faut bien reconnaître que tout ça ne vole pas bien haut, n’est pas d’une grande ambition et n’apporte strictement pas d’eau au moulin. Mine de rien, en 2008, c’est une tare qui commence à peser assez lourd, puisque c’est très loin d’être le premier groupe à évoluer sur le terrain de la redite.


Un album de plus à jeter dans la montagne énorme du heavy speed mélodique qui ne dit rien de plus que ce qui a déjà été inventé ces deux dernières décennies. A voir quelles sont vos attentes donc. Si vous êtes un die-hard, tant mieux pour vous, foncez et Acta est fabula. Pour les autres qui commencent à être légèrement blasés et désespèrent de voir un groupe emmener enfin ce style vers d’autres cieux, vous pouvez préparer la corde.


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 3 polaroid milieu 3 polaroid gauche 3