2230

CHRONIQUE PAR ...

56
Dexxie
Cette chronique a été mise en ligne le 14 juin 2008
Sa note : 5/20

LINE UP

-Florent
(chant)

-Goran Ivanovic
(guitare)

-Gilles Hecker
(guitare)

-Tuan Tran
(basse)

-Yannick Scheerer
(batterie)

TRACKLIST

1)Stray Away
2)Evergreen
3)666.88
4)Mental Metal

Vidéos live @ Gillers Fest 2 :
1)Evergreen
2)Mental Metal
3)Thrashblaster

Vidéo live @ 30 Years :
1)Brutal Death

DISCOGRAPHIE


Naked Scarecrow - Undoomed (demo)
(2007) - doom metal brutal death - Label : Ordalies



Naked Scarecrow est un groupe français dont les tout-débuts remontent au milieu des années 1990. La formation, après quelques bouleversements dans son line-up, a à son actif deux albums et quelques démos. La présente chronique se portera sur leur galette nommée Undoomed, censée être une sorte de preview du troisième opus du groupe. Voyons si cette formation strasbourgeoise peut prétendre à contribuer à la relève du metal français...

On commence par la piste "Stray Away" qui débute sur un rythme plutôt entraînant mais inspirant toutefois pas mal de lourdeur. Derrière la production, qui, il faut l'admettre, est plutôt désagréable, on perçoit une voix se rapprochant du brutal death. Il y a quelques variations de tempo mais aucune recherche rythmique, et les 7 minutes sur lesquelles s'étale ce morceau ne contiennent que trois ou quatre riffs différents. Ce petit chiffre n'est pas un problème en soi, mais ces riffs paraissent classiques et réchauffés, en plus d'être, avouons-le nous, assez vilains.

Citons ensuite la piste "666.88" qui est sans doute la plus intéressante du cd. Il y a plus de variations au niveau de la voix, du tempo (même si les rythmes restent classiques), et des riffs, qui sont eux-même de meilleure qualité. On croit entendre par moment des sonorités un peu doom. Mais mieux n'est pas synonyme de bien, et en plus de ne rien inventer, le groupe nous fait espérer qu'il est loin de son niveau habituel, et qu'il est meilleur en live. Pardon ? Ah, il y a des vidéos live sur la démo, qui est aussi un cd-rom ? Allons voir ça.

Je ne vous le cache pas plus longtemps : ces quatre vidéos, dont deux sont des morceaux non-présents sur la partie audio du disque, n'ont d'intérêt que pour les fans du groupe ou pour les gens dont le fantasme est de voir un chanteur déguisé en épouvantail faire un strip-tease. Mesdemoiselles (et messieurs), sachez qu'ici, tout est dévoilé, et en version non-censurée. Le groupe s'octroie donc un (léger) intérêt humoristique, chose qui prend tout son sens lorsque le chanteur se sert de son engin comme d'une marionnette. En revanche, l'artwork est sympathique, voire très soigné pour une démo.


Il est à préciser que ces quatre titres, qui ne font pas moins de 24 minutes, s'étalent à la manière dont on étale de la confiture sur une tartine lorsque l'on n'en a plus assez. Néanmoins, les fans du groupe se régaleront des quatre vidéos qui sont disponibles au format mpeg sur le disque. Tout ceci est bien intéressant mais ne rattrape en aucun cas la pauvreté musicale de cette galette.

www.myspace.com/nakedscarecrow


©Les Eternels / Totoro mange des enfants corporation - 2012 - Tous droits réservés
Trefoil polaroid droit 7 polaroid milieu 7 polaroid gauche 7